Présidentielle de 2020 : Ouattara entretient encore le doute sur sa candidature





Présidentielle de 2020,Alassane Ouattara,Ouattara,Hambol,Niakara,candidature



En visite d’Etat dans le HambolAlassane Ouattara, le président ivoirien, ne s’est pas clairement prononcé sur son éventuelle candidature à l’élection présidentielle de 2020. Bien au contraire, il tenu des propos qui ont encore semé plus de doute.
En effet, devant les populations de Niakara et répondant à leurs doléances, il leur a donné rendez-vous pour la satisfaction de certaines préoccupations, jusqu’à la période 2021-2025.
"Quand ADO, votre frère, votre fils, prend des engagements, il les respecte. Donc je vous promets de faire ce que vous m'avez demandé. Je verrai le livre blanc et je le transmettrai au Premier ministre pour que nous puissions commencer dans la période 2021-2025 ce travail auquel vous tenez tant dans ces différents domaines", leur a-t-il promis. Avant d’insister : " Chers Frères, chères sœurs, chères femmes, comme vous le voyez, le gouvernement est au travail pas dans le bavardage. Le gouvernement est au travail, pas seulement jusqu'en 2020, mais bien au-delà 2025, 2030, le gouvernement continuera d'être au travail". Des propos jugés par certains comme étant la preuve de la volonté du président de la République actuel de se porter candidat à sa propre succession là où certains soutiennent qu’il est à son dernier mandat et qu’il ne peut plus se présenter à sa propre succession. D’autre encore, plus modérés, soutiennent qu’en parlant ainsi, le chef de l’Etat fait référence à la continuité de l’administration, convaincu qu’il est que son parti, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) va sortir victorieux des joutes électorales de 2020.
Laquelle de ces thèses tient le plus. Seul Alassane Ouattara en détient la réponse. 

Modeste KONE 

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire : des arrestations qui inquiètent à quinze mois de la présidentielle

En route pour Abidjan ce lundi, l’avion de Guillaume Soro detourné au Ghana