Tribunal militaire : Des policiers poursuivis pour violation de consignes et non assistance à personne en danger





tribunal militaire,policiers poursuivis,non-assistance


 Des policiers en fonction à Adzopé sont poursuivis pour violation de consigne et non-assistance à personne en danger, a posté, ce mercredi, le Tribunal militaire sur sa page facebook.
Les faits se déroulent à Adzopé
Dans la nuit du 07 au 08 mars 2018 à Adzopé, le commissariat de police est alerté pour un braquage. Des éléments conduits par le sergent-chef A.A se déportent sur les lieux aux fins de nuire à ces malfrats mais visiblement ces hommes à la moralité satanique semblent être déjà loin. Les éléments procèdent à une patrouille et érigent un barrage à la sortie de la ville. C'est à ce moment que deux jeunes, des frères semble-t-il prennent la direction sans le savoir. Il découvre ainsi ce corridor circonstanciel. N'ayant pas de pièces afférentes à l'engin, ils rebroussent chemin. Comme dans un film d'action, ils sont pris en chasse par cette patrouille de police. Après quelques minutes de raid, ils sont rattrapés par le véhicule 4*4 qui leur "coupe" la route. Le motocycliste qui était à vive allure percute le véhicule de la police. Le motocycliste et son passager se retrouvent sur le macadam dans un piteux état. Les policiers les abandonnent. Un homme de passage les voit et informe le commissariat pour le constat d'usage. À leur arrivée, l'un des accidentés le moins touché apparemment, reconnaît le sergent-chef A.A. affirme-t-il. Ils sont transportés dans un centre hospitalier. Malheureusement, l'un des frères déjà dans le coma décède. Les parents de la victime portent plainte au tribunal militaire et le Commissaire du gouvernement est saisi. Ces policiers selon la présomption d'innocence vaquent à leur service. Ils seront poursuivis pour violation de consignes et non assistance à personne en danger.
Selon l'habeas corpus auquel Ange KESSI attache une importance, car nul ne peut être arrêté s'il n'a rien fait , les procédures pénales peuvent durer, mais elles aboutissent.
"N'ayez pas peur de saisir le tribunal, car rien ne restera impuni" ne cesse de rappeler à la population, le chef du parquet militaire.
Lambert KOUAME avec Tribunal militaire 

En lecture en ce moment

L'Algérie bat le Sénégal et remporte la Can 2019

Arrestation d’Arafat dj : les précisions de la police