Augustin Thiam parle à Bedié: "être un héritier n'est pas un fanion qu'on brandi"





Meeting dun RHDP,Yamoussoukro,Augustin Thiam


Le gouverneur du district autonome de Yamoussoukro, Augustin Thiam a saisi l'occasion d'un meeting du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), tenu ce samedi à Yamoussoukro pour rappeler au Président du Parti démocratique de Côte (PDCI, opposition), Henri Konan Bédié qu'on ne s'auto-proclame pas héritier.    
"Être un héritier n'est pas un fanion qu'on brandi ou un titre qu'on revendique. Quand vous héritez,  vous devez conserver le patrimoine que vous héritez., le faire fructifier,  le faire prospérer,  le faire accroître, et le transmettre plus abondant que vous ne l'avez reçu. Alors seulement les gens peuvent vous donner le titre d'héritier. Et non pas vous autoproclamer héritier légitime", a expliqué le gouverneur.  
Pour lui, en introduisant la notion d'héritier légitime, cela voudrait dire qu'il y a des héritiers illégitimes, "ce qui laisse sous entendre à la limite qu'il y a des héritiers adulterins".
En janvier, recevant des délégations de jeunes de son parti à Daoukro, Henri Konan Bédié avait traité les tenants du pouvoir de "fils adulterins", rappelle-t-on.
Augustin Thiam qui dit retrouver en Ouattara, nombres des qualités d'houphouet estime que le chef de l'Etat est celui qui est en train d'élargir les sillons tracés par le père fondateur.  
Qualifiant la Côte d’Ivoire de pays "N'zassa" augustin Thiam a saisi l'occasion pour appeler les Ivoiriens au sens du devoir et à l'amour de la patrie. "Mettons nous au dessus des querelles de personnes et ayons le courage de barrer la route à la haine, à la xénophobie, à la méchanceté,  au mépris et à la peur pour bâtir notre nation", a-t-il terminé.
Lambert KOUAME      

En lecture en ce moment

Silence, ça travaille !

Football / Mtn Ligue 1: Résultats et classement à l'issue de la 19e journée