Pas de lauréat pour la première édition du prix CAIDP pour l’accès à l’information





Prix CAIDP,pas de lauréat


Il n’aura pas de lauréat pour la première édition du prix CAIDP (Commission d’accès à l’information d’intérêt public et aux documents publics) pour l’accès à l’information. Ainsi en a décidé le jury dudit prix, présidé par l’ancien président de l’Union national des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Mam Camara, au cours d’une cérémonie tenue ce vendredi, à l’auditorium de la Primature.
Selon Mam Camara, les candidats n’ont pas eu recours à la Commission d’accès à l’information d’intérêt public et aux documents publics dans leurs productions, alors que l’objectif de l’instauration de ce prix, c’est de faire connaitre l’Institution à travers ses objectifs, ses missions et faciliter l’accès aux informations aux journalistes, promouvoir les grands genres journalistiques.
Toutefois, il a relevé que les productions étaient toutes d’un « bon niveau ». Ce sont au total 12 nominés, issus de la presse papier, de la presse en ligne et de l’audiovisuel qui étaient en lice.
Une situation qui rappelle l’année 2013 où la 15e édition de l’Ebony, prix récompensant le meilleur journaliste de l’année n’avait pas été attribué, le jury jugeant « trop moyen » le niveau des candidats, rappelle-t-on. 
Le prix CAIDP pour la promotion des grands genres est un prix institué par la CAIDP et porté par le réseau des journalistes pour l’accès à l’information en Côte d’Ivoire. Il vise à récompenser des journalistes ayant réalisé des productions dans les grands genres journalistiques, notamment les dossiers, les reportages, les enquêtes, et l’interview.
Le secrétaire général de la CAIDP, Koné Mamadou, représentant le président Kébé Yacouba s’est réjouit de l’enthousiasme et de l’intérêt suscité par ce prix qui révèle selon lui de l’intérêt des acteurs et artisans à participer à l’ambition de faire de l’accès à l’information d’intérêt publics une réalité.
"Ce prix s’inscrit dans la politique du réseau de vulgariser les textes de l’article, de promouvoir les droits d’accès à l’info d’intérêt public, d’encourager les plaidoyers partout où besoin est pour la prise de décision visant à faciliter l’accès aux documents publics et appuyer toute initiative visant à promouvoir ou à traduire dans les faits les activités de promotion", a ajouté M. Koné assurant de l’engagement de la CAIDP à accompagner le réseau dans toutes leurs actions.
Le directeur de cabinet adjoint, Miezan Ezo, représentant le ministre de la Communication et des médias, Sidi Touré a félicité les initiateurs pour l’institution de ce prix, relevant en outre que la CAIDP est devenu un outil indispensable dans la consolidation des acquis démocratiques dont un des piliers fondateurs est l’accès à l’information.
Pour le président du réseau des journalistes pour l’accès à l’information en Côte d’Ivoire, Jean Antoine Doudou, ce prix est le creuset d’une saine émulation et de valorisation des compétences. C’est également un canal pour réconcilier les auditeurs, lecteurs, téléspectateurs et les internautes avec les valeurs de la profession de journaliste.
Toute personne physique ou morale, confrontée à un refus de communication d’un document administratif peut saisir la CAIDP, 15 jours après le dépôt de sa demande (journalistes et chercheurs) et 30 jours pour tout autre demandeur, rappelle-t-on.
Lambert KOUAME

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Port-Bouët : 50 policiers municipaux reçoivent leurs attestations de fin de formationo

La présidence de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité placée sous plusieurs signes (Alassane Ouattara)