L'opposition maintient son meeting du 21 décembre malgré l'interdiction du pouvoir





Meeting FPI/PDCI


Le meeting de partis politiques de l'opposition à savoir le Parti démocratique de Côte d'Ivoire  (PDCI) et ses alliés de la Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix  (CDRP), du Font populaire ivoirien (FPI), et ses alliés de Ensemble pour la démocratie et la souveraineté  (EDS),  prévu le 21 décembre 2019 à Yopougon est maintenu à la date indiquée, rassure le Secrétaire exécutif en chef du PDCI, Maurice Kakou Guikahué, lors d'une conférence de presse, tenue ce mercredi, au siège du PDCI.
"Le meeting est maintenu à la date convenue", a dit Maurice Kakou Guikahué, qui avait à ses côtés, le secrétaire général du FPI, Dr Assoa Adou, ajoutant que cette rencontre sera de localisée à Port-Bouët (Abidjan sud). 
Dans un arrêté municipal, la mairie de Yopougon, commune devant abriter la cérémonie, a interdit toute manifestation sur l'étendue du territoire de la commune du 16 décembre 2019 au 5 janvier 2020, rappelle-t-on.
Pour éviter de tomber dans le piège du parti au pouvoir, relativement à une probable violence, le PDCI et le FPI ont décidé de délocaliser le meeting de la place FCGAYO à la place Séni Fofana de Port-Bouët, a précisé Mamadou.  Guikahué, assurant "quelque soit ce qui se passe, le meeting aura lieu" et les sujets tels que la question de la commission électorale indépendante, la gratuité de la carte nationale d’identité, la prolongation de la validité de la carte d'identité, arrivée à expiration, seront à l'ordre du jour.  
Maurice Kakou Guikahué dit ne pas comprendre que les partis politiques aient organisé des meeting sans que cela ne crée une quelconque violence et qu' aujourd'hui, le maire parle de trouble.
Le secrétaire général du FPI, Assoa Adou qualifie la situation de très grave, concevant mal qu'en fin d'année un maire interdise toute manifestation publique à ses populations. 
Les deux conférenciers ont saisi l'occasion pour appeler leurs militants et sympatisans à se mobiliser pour ce meeting afin de démontrer à la face du monde, leur force. 
Ce sera "l'opération déferlement sur Port-Bouët", a conclu, Maurice Kakou Guikahué.
Lambert KOUAME 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Serghei Buruihna (représentant de l’Unicef) à propos des enfants : Plus de 10 % vit encore en dessous du seuil de précarité extrême

Côte d’Ivoire / Recrutement exceptionnel de 10.300 enseignants : Les inscriptions prennent fin ce dimanche