Construction d'infrastructures : voici ce qui sera fait dans le Nord





Infrastructures,Conseil des ministres,Nord


Dans son projet d’investissement en infrastructures pore fin 2019 et l’année 2020, le gouvernement va mettre un accent particulier sur le Nord de la Côte d’Ivoire. Au cours du Conseil des ministres du mercredi dernier, plusieurs projets de décret portant ratification d’accords de prêts ont été adoptés en vue du financement de constructions et d’équipements d’infrastructures.
Ainsi, le Conseil a adopté un décret portant ratification d’un accord de prêt d’un montant de 30 milliards FCFA conclu entre la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et la République de Côte d’Ivoire. Il vise le financement partiel du projet de renforcement et d’aménagement de la route Kanawolo-Korhogo sur 99 km. Ce projet prévoit la construction de deux échangeurs à Kanawolo et Torgokaha, d’une passerelle, d’un parking gros porteurs et l’aménagement de trois carrefours à Korhogo, ainsi que la construction d’infrastructures sociales et le bitumage de 9 km de voies dans les sous-préfectures de Tioroniaradougou, de Napié et de Torgokaha.
Le gouvernement a aussi adopté un autre décret portant ratification d’un accord de prêt d’un montant de 30 milliards FCFA, conclu le 17 juillet 2019, entre la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et la République de Côte d’Ivoire. Ce financement va permettre la construction de 1 105 classes du préscolaire et du primaire, de six collèges, de trois lycées et la fourniture de 54 030 tables-bancs semi-métalliques. Les villes bénéficiaires de ce projet sont outre Abengourou, Abidjan, Aboisso, Daoukro, Bongouanou, Daloa et Dimbokro, les villes de Bondoukou, de Bouna, de Mankono et Ferkessédougou.
Le Conseil a enfin ratifié un accord de prêt d’un montant de plus 8 milliards FCFA, conclu entre le Fonds saoudien de développement et l’Etat ivoirien en vue du financement du renforcement des infrastructures de base dans les régions les plus défavorisées, notamment dans les régions du Bounkani et du Poro. Ce projet qui est une phase pilote du Programme  de développement des zones rurales, permettra la construction de 16 centres de santé intégrés, soit 08 centres par région, y compris les logements pour infirmières et sages-femmes et la construction de 16 écoles, à raison de 08 écoles par région, la construction de forages de puits équipés de pompes à main et la réhabilitation d’environ 119 km de routes rurales dans les deux régions.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Visite du couple présidentiel rwandais en Côte d’Ivoire : 4 protocoles d’accord signés entre les deux pays

RHDP : fin du ‘’tango’’ des équilibristes ?