Situation sociopolitique: les femmes montent au créneau





Situation sociopolitique,Côte d'Ivoire,femmes,Soro Guillaume


La situation sociopolitique qui prévaut en Côte d'Ivoire, depuis le lundi 23 décembre, ne laisse personne indifférent. 
A la suite des différentes formations politiques,  les femmes ont décidé de monter au créneau.  Dans une déclaration rendue publique,  ce vendredi 27 décembre,  elles ont donné leur position.  Pressecotedivoire.ci vous propose la déclaration de ces organisations féminines. 

DECLARATION DES ORGANISATIONS FEMININES DE LA SOCIETE CIVILE DE COTE  DIVOIRE RELATIVE A LA SITUATION  SOCIO-POLITIQUE EN COTE DIVOIRE
Depuis le lundi 23 Septembre 2019, les organisations signataires  de la présente déclaration notent avec regret la résurgence des discours violents dans larène politique  et la détérioration du climat sociopolitique.
Ces derniers jours ont vu se succéder  plusieurs évènements  juridico-politiques marqués par lémission dun mandat darrêt international contre lancien président de lAssemblée nationale,  Guillaume Kigbafori Soro et larrestation de plusieurs personnes dont des députés  placés sous mandat de dépôt et faisant lobjet de procédures judiciaires pénales. 
Sans vouloir faire une incursion dans le judicaire et au regard de ce qui précède, les organisations féminines de la société civile  de Côte dIvoire appellent tous les acteurs politiques à la retenue, à faire preuve de sagesse, de patriotisme et de responsabilités et à privilégier  le dialogue et la concertation.
Conscientes quune déflagration de la situation sociopolitique aurait des conséquences imprévisibles pour la Côte dIvoire, les organisations féminines de la société civile de Côtes dIvoire entendent simpliquer davantage dans la conciliation des positions des différents  acteurs. 
Aussi, ces organisations voudraient-elles appeler les guides religieux, les rois et chefs traditionnels, la société civile à uvrer au retour du dialogue entre toutes les filles et tous les fils de la Cote divoire afin daboutir à une cohésion sociale solide et durable, par-delà un processus inclusif, transparent, et apaisé en 2020.

          Fait à Abidjan le 27 décembre 2019
      Les organisations signataires
OFACI
AFJCI
REPSFECO-CI
RIDDEF
GFM3
AILV
WILDAF-CI

En lecture en ce moment

Destruction des installations d’un centre de dépistage à Yopougon : les auteurs seront traduits devant la justice (communiqué)

Transparence de la liste électorale : Guillaume Soro réclame un audit international