Nouvel an: Comme Patrice Lumumba, le rêve de Mamadou Koulibaly pour la Côte d’Ivoire





Voeu nouvel an,Jeudi,c'est Koulibaly


À l'image de Patrice Lumumba, ancien Premier ministre de la République démocratique du Congo, et l'une des principales figures de l'indépendance du Congo Belge, l'ancien président de l'Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et président fondateur de Liberté et démocratie pour la République  (Lider), Mamadou Koulibaly a fait un rêve.  
Dans sa rubrique hebdomadaire, dénommée,  "jeudi, c'est Koulibal0y", l'ancien numéro deux du régime de Laurent Gbagbo, a formulé des voeux aux Ivoiriens à l'occasion de la fête du nouvel an et exprimé ses rêves. 
"Mon rêve c'est de devenir le président de la République qui va donner des titres fonciers, des cartes d'identité, des terres à nos parents. Je rêve de voir ces parents prendre ces papiers,  les présenter devant des banquiers qui seraient capables de financer la production, de convertir ces papiers en hypothèque, en garantie et de donner de l'argent à ces parents pour pouvoir investir dans une agriculture moderne pour améliorer la production et la productivité", a émis Mamadou Koulibaly.
Sur le plan de l'éducation où les congés de Noël et du nouvel an ont été émaillés d'incidents, Mamadou Koulibaly rêve de voir les élèves reprendre joyeusement  les cours tout en ayant foi qu'entre temps les parents leur auront parlé à la maison, leur auront indiqué que la vie humaine est sacrée et qu'il ne leur appartient pas d'attenter à la vie de leurs camarades. Poursuivant, il dit rêver de voir ces apprenants "se concentrer sur les études pour devenir les adultes qualifiés, formés de demain pour se réaliser et aider ce pays à se réaliser demain".
Tout en rêvant de voir ces jeunes reprendre l'école dans le respect des maîtres, il rêve également de voir leurs maîtres eux-mêmes  adorer leur travail de façon sacerdotale. 
Quant aux vieux qui ont travaillé dans les champs, l'administration et les entreprises, M. Koulibaly rêve qu'ils puissent bénéficier d'une retraite décente.  
En terme d'emplois, l'ancien ministre des finances rêve d'une complicité entre les PME ivoiriennes et celles d'Europe ou d'Asie qui viendraient développer l'agriculture, le commerce pour offrir des emplois aux jeunes sortant de l'école. 
"Je rêve de voir ce pays doté d'hôpitaux dans lesquels j'irai me soigner moi même sans avoir la peur des médecin et prendre l'avion pour aller me soigner à l'étranger", a ajouté Mamadou Koulibaly qui n'a pas manqué de voir un "système de justice qui jugerait conformément à la loi, qui ne se laisserait pas influencer par un  homme politique, un président de la République mais qui rassurerait les hommes d'affaires et les populations.  
Il dit rêver en outre "d'une armée, une vraie armée, pas une milice qui serait au service d'un clan, d'un parti politique, mais une armée républicaine qui connaît la valeur de la République à défendre" et aussi d'une diplomatie sans qu'aucun pays ne dicte sa loi à la Côte d’Ivoire.    
La nouvelle monnaie, l'Eco n'est pas passée inaperçue. Sur ce sujet Mamadou Koulibaly rêve de voir tous les pays qui ont le CFA,  connectés autour du Nigéria, un pays dans lequel les gens circuleront tranquillement, sans frontière, sans barrière, sans harcellement", a-t-il terminé. 
Lambert KOUAME 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Corona virus : le footballeur international Salomon Kalou placé en isolement

Le prélèvement compensatoire de 1000 FCFA/kg de volaille importée en Côte d’Ivoire reconduit pour 10 ans (assemblée nationale)