Procédures judiciaires contre Soro et ses partisans : Adjoumani trouve « surprenant et suspect », la réaction d’Amnesty international





Procédure contre Soro,Amnesty International,Porte-parole du RHDP


Le porte-parole principal du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir)Kobenan Kouassi Adjoumani, n’a pas du tout apprécié la réaction l’ONG Amnesty International 
Dans son rapport en date du 10 janvier 2020, Amnesty International estime que « le moment choisi pour lancer une procédure judiciaire contre Guillaume Soro et les arrestations de ses sympathisants et proches sont suspects ».
Amnesty a demandé aux autorités ivoiriennes de garantir le droit à un procès équitable aux membres de l’opposition et leurs proches qui ont été arrêtés ces deux dernières semaines et veiller à ce que ces personnes puissent consulter leurs avocats et bénéficier de soins médicaux.
En réaction, le porte-parole principal du RHDP « trouve surprenant, outrageant, indécent, et même suspect qu'une organisation comme Amnesty International parle d'arrestations suspectes en faisant allusion à la procédure diligentée contre M. Soro et certains de ses amis ».
Pour Kobenan Kouassi Adjoumani, ces faits qu’il qualifie de « suffisamment graves » risquaient s'ils s'étaient concrétisés de mettre en péril la vie de milliers d'Ivoiriens à commencer par celle du premier magistrat de notre pays.
Poursuivant, il a ajouté que cette posture suspecte de Amnesty international remet en cause sa « crédibilité et son impartialité » et appelé cette ONG à avoir un peu plus d’égard pour les institutions ivoiriennes.
Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Mise en stage et en apprentissage de 225 000 jeunes d’ici à 2020

Face à "l'exceptionnelle gravité" de la situation socio-politique, l'opposition passe à l'offensive