"Enseignant, un toit sans apport initial" : le projet entre dans sa phase active





"Enseignant,un toit sans apport initial",Kandia Camara,Bruno Nabagné Koné,MUPEMENET,enseignants,Presse


On peut désormais dire que le projet "Enseignant, un toit sans apport initial" qui vise à permettre aux enseignants du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, entre véritablement dans sa phase active. En effet, les deux ministères impliqués que sont les ministères de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle et de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme ont signé le protocole d’accord de construction de plus de 90 000 logements pour les enseignants.
" C’est une fois les maisons sorties de terre et livrées aux acquéreurs que ces derniers seront précomptés dans un modèle location vente. Ainsi donc on peut dire ici que le risque est pratiquement inexistant dans ce projet", a expliqué le ministre Bruno Nabagné Koné de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme. Selon lui, ce projet s’inscrit dans la promesse faite par le gouvernement de faciliter l’accès à un logement décent à toutes les populations. Il a pour objectif réel d’être étendu à tous les fonctionnaires ivoiriens, "de sorte que dès sa première prise de fonction, le fonctionnaire soit de façon automatique propriétaire de sa propre maison". D’où la promesse du total accompagnement de son cabinet pour le mener de bout en bout jusqu’à sa réussite parfaite.
" Tant par la spécificité de son enjeu que par la hauteur de sa portée sociale, la cérémonie qui nous réunit ce jour marque un tournant décisif dans l’histoire de la République de Côte d’Ivoire. Elle revêt dès lors le caractère d’un acte historique qui met en présence, en cette heureuse circonstance, le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme et celui de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle ainsi que les groupements de formations syndicales d’enseignants et la Mutuelle des personnels de la grande famille de l’Education nationale", a ajouté la ministre Kandia Camara. 
La signature de ce protocole d’accord est le début d’un processus qui devrait aboutir au démarrage de la construction des logements au plus tard en mars 2020 en passant par la prochaine signature de l’arrêté interministériel au plus tard le 31 janvier 2020, la communication en Conseil des ministres et la signature du protocole entre les opérateurs techniques et la Mupemenet-ci.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Douanes de Noé : 30.000 tonnes de produits prohibés incinérés

Côte d’Ivoire/Après les magistrats, les avocats inquiets de la situation sociopolitique demandent aux Juges d’accomplir leur mission en toute impartialité