Faits divers : il brûle son neveu avec une machette surchauffée sous prétexte qu’il vole l’intelligence de ses enfants





Police Secours,maltraitance


Une scène de maltraitance portant sur un mineur d’une rare cruauté s’est déroulée dans la commune de Yopougon. Police Secours racontant les faits a indiqué que son équipe a été alertée ce mercredi à 01 h du matin pour un cas de maltraitance aggravée sur un mineur.
Les faits, tels que racontés par la victime et rapportés par Police secours fait froid au dos et laisse imaginer à quel point certains peuvent être cruels. 
« Mon oncle est parti me chercher au Mali, pour venir fréquenter ici à Abidjan. Je suis en classe de CE2, il m’accuse d’avoir volé l’intelligence de ses enfants, parce que depuis ma classe de CP1, je suis 1er de classe. Quand mon résultat scolaire chute, je suis 4e, sinon j’ai toujours été 1er ou 2e », raconte l’enfant.
Voilà le crime commis par le petit. Comme chefs d’accusation, poursuit l’enfant, l’oncle l’accuse d’être sorcier et de voler l’intelligence de ses enfants, raison pour laquelle, il est toujours premier alors que les siens sont à la traine.
Pour cela, il devra payer cher. « Il a pris une machette qu’il a mise dans le feu, quand la machette chauffe jusqu’à devenir rouge, il la place sur tout le long de mon dos et le reste de mon corps. Je criais de douleur, mais personne ne venait à mon secours, j’ai dormis avec le corps en feu », poursuit le môme.
Non satisfait des sévices infligées à son neveu, l’oncle concocte un autre plan pour en finir certainement une fois pour toute avec ce petit qui ose voler l’intelligence de ses enfants.
Hier mardi, accusant encore l’enfant d’avoir volé cette fois, son téléphone portable, l’oncle, comme à l’accoutumé met la machette au feu, cette fois pour brûler les lèvres du petit. Par instinct de survie et se rappelant les douleurs endurées et dont les plaies sont encore béantes, le jeune élève se fait passer pour le voleur et demande à son oncle de le suivre pour lui montrer la cachette du téléphone. 
C’est chemin faisant qu’il a pu échapper et s’est confié à un « tonton » dans une cours qui, à son tour l’a conduit au bureau du procureur.
Quant aux bourreaux du petit, il s’agit d’un certain Traoré Lancina, se disant tradi-particien, domicilié à Yopougon et de son complice, sa femme, répondant au nom Zou Odette, elle aussi, tradit-praticienne. Ils ont été dénichés de leur cachette par le Lieutenant Koné du district de Yopougon et ses hommes et mis à la disposition des services compétents où ils devraient être déférés, ce mercredi, devant le Procureur.
Police Secours a saisi l’occasion pour faire une doléance à l’UNICEF et au service de la première dame Dominique Ouattara ainsi qu’aux ONG pour ce brillant élève qui a subi toutes ces tortures.


Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le parlement valide les crédits budgétaires de plus de 3.557,116 milliards Fcfa de 25 ministères

Affaire “Éléphant tué par un car de transport” : Voici la réalité des faits