Décès de Erickson le Zulu : Voici la dernière volonté de l'artiste





coupé-décalé,Erickson le zulu,décès de Erickson le zulu


Le chanteur coupé-décalé Erickson le Zulu est décédé dans la nuit du samedi à dimanche à Paris des suites d'une maladie qui le rongeait depuis quelques mois.
Selon les confidences des proches de l'artiste, sa dernière volonté est qu'il voulait être inhumé en Côte d’Ivoire.
Pour rappel Bosiki Eric, plus connu sous le surnom Ericsson le Zoulou était marié à une ivoirienne nommée Amoin Yolande qu'il citait souvent dans ses chansons, et père de 3 enfants.
 Musulman avec des origines malienne et Congolaise, Erikson a  passé son enfance au Congo, où il a commencé à chanter à  l’âge de 9 ans. 

lire aussi Coupé-décalé : Erickson le Zulu lutte contre la mort

Mais c'est en  Côte d’Ivoire qu'il a vraiment fait éclore son talent avec une brillante carrière pendant laquelle il a mis sur le marché cinq  (5) albums que sont "Ouragan"(2002), "Suzanne", 2003), "Gloire"  et "La main de Dieu" ( 2007 ) et "La main de Dieu" (2008)
Ericsson le zoulou a fait les beaux jours la musique urbaine ivoirienne emprunte d’atalakus et de coupé décalé avant de s'installer depuis quelques années, avec sa famille en France.
Solange ARALAMON 

En lecture en ce moment

Deuil : N’Sikan le patron de UTB est décédé

Affaire Affi n'a pas été mandaté par Gbagbo pour discuter avec le pouvoir: la mise au point du FPI