Accès à l’eau et à l’assainissement : Les femmes annoncent de grandes innovations dans la mise en place des politiques





Eau et assainissement,kampala,Ouganda,AAE


C’est sous le thème : "Des femmes engagées innovent pour l’accès à l’eau et à l’assainissement" que s’est tenu le dimanche 23 février 2020 au au  "Kampala Serena International conference center" de l’Ouganda, le 3e forum des femmes professionnelles du secteur de l’eau et de l’assainissement.

Une occasion pour la centaine de femmes, venues de tous les pays membres de l’Association africaine de l’eau (AAE) de se retrouver pour réfléchir sur cette problématique exclusivement dédiée à la femme.

Plusieurs intervenantes dont par la présidente de l’assemblée nationale ougandaise, Mme Rebecca Kadaga, qui a ouvert les travaux, en présence du président de l’Association africaine de l’eau, M. Abderrahim El Hafidi, ont estimé que les femmes doivent prendre la pleine mesure de leurs responsabilités sur les questions liées à l’hygiène et à l’assainissement.

"Cette rencontre est une plateforme d’échanges d’expériences et de partage  afin d’accroître notre efficacité. Nous devons inverser la tendance car jusque là, la fourniture des services Wash est destinée aux femmes. Les femmes doivent accroître la diversité dans les entreprises. Elles doivent accepter de jouer le rôle qui est le leur, en luttant pour s’imposer. Nous avons besoin d’exemples pour nous différencier", a déclaré  Mme Fatoumata Diaw, Directrice des services aux membres de l’AAE.

Un panel de haut niveau animé par Mmes Géléga Prudence Tangham (Magistrate, responsable au ministère de l’environnement du Cameroun), Dr Rose Kaggwa (Directrice scientifique des questions eau, hygiène et assainissement), Eleanor Allen (directrice exécutive de Water of people) et Dr Fatimatou Sall (Environnementaliste) a  permis de faire un diagnostic. Là, le constat est que les femmes leaders n’ont pas encore conscience du rôle qu’elles doivent jouer pour fédérer tous les efforts en faveur de l’accès des populations à l’eau et à l’assainissement.

Au terme des travaux de groupes, des propositions et suggestions ont été faites pour l’améliorer la situation, sans oublier  de grandes innovations dans la mise en place des politiques liées à cette problématique.

Elles ont profité de cette tribune pour interpeller les dirigeants politiques sur l’importance de la protection de la dignité de la femme sur les questions d’eau et d’assainissement et surtout l’importance d’associer les femmes à la planification et à la mise en place des projets de ce secteur

Crée le 20 février 2016 à Nairobi au Kenya, le réseau des femmes professionnelles du secteur de l’eau et de l’assainissement compte à ce jour  15 sections avec  plus de 500 membres.

le forum des femmes a eu lieu en prélude au 20e congrès de l'rAssociation africaine de l'eau (AAE/AFWA) qui se déroulera du 24 au 27 février à Kampala en Ouganda.

Solange ARALAMON (Envoyée spéciale à Kampala)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Gabon / Putsch manqué : La France et l'Union africaine condamnent

Reforme de la CEI: " le FPI et l'AFD ne sont concernés ni de près ni de loin par le projet de loi adopté par le gouvernement"