Programme de marquage des thonidés tropicaux dans l’océan atlantique : Les lauréats reçoivent 500 euros chacun





AOTTP,ICCAT,programme de marquage des thonidés tropicaux dans l’océan Atlantique,Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’atlantique


Les équipages de Dramé Ibrahim et Smaila Etroow ont reçu chacun 500 Euros, ce mercredi, dans le cadre du tirage au sort annuel du programme de marquage des thonidés tropicaux dans l’océan Atlantique (AOTTP) qui a eu lieu à Madrid (Espagne) lors de la réunion du SCRS. 

Pour l’occasion, l’équipe chargée de la conduite de ce programme en Côte d’Ivoire est allée vers les lauréats. D’abord au port de pêche d’Abidjan, au niveau du marché au poisson, pour remettre publiquement la récompense de Dramé Ibrahim et ses collaborateurs, ensuite à Vridi 3, précisément au quartier Zimbabwé, où Smaila Etroow et ses collègues ont réceptionné leur dû.
En effet, la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’atlantique (CICTA) est une vaste opération de marquage des thonidés tropicaux à l’échelle de tout l’océan atlantique dénommé AOTTP (Atlantic Ocean tuna tagging program). Mis en oeuvre depuis 2016, l’AOTTP consiste à marquer 120.000 thonidés dans l’océan atlantique à l’aide d’un ensemble de marques conventionnelles et électroniques. Selon l’ICCAT, les données collectées seront conservées dans des bases de données et utilisées en vue d’améliorer l’estimation de paramètres clefs nécessaires aux évaluations des stocks dans le but d’une gestion durable des ressources thonières.
Pour ce faire, les pêcheurs ou personnes qui récupèrent un thon marqué, doivent venir le présenter  au bureau de récupération des marques situé au port de pêche d’Abidjan. Les agents de récupération prennent alors les informations essentielles telles que la taille du poisson, l’espèce, le lieu et le type de pêche, le numéro de la marque, etc…. puis en retour récompense le récupérateur du poisson marqué par la somme de 6000 FCFA en espèce, 6000 FCFA de recharge téléphonique ainsi qu’un tee shirt et une casquette du programme. Un tirage au sort est fait en fin d’année parmi tous les récupérateurs qui se sont conformés aux instructions de l’AOTTP. Les heureux gagnants s’en sortent avec une cagnotte de 500 Euros (environ 327.000 FCFA). 
Pour cette année, ce sont Dramé Ibrahim et Smaila Etroow qui ont été les heureux lauréats, partageant ainsi ces gros lots avec leur collègues. 
Dr Monin Justin Amandè, du Centre de recherche océanologique d’Abidjan, qui est le responsable scientifique de la Côte d’Ivoire à l’ICCAT et le coordinateur opérationnel de ce programme de marquage en Côte d’Ivoire, a exhorté les personnes présentes lors des remises des lots à suivre l’exemple des gagnants du tirage au sort en venant simplement  présenter les poissons marqués. Il les a rassurés qu’il n’est nullement question d’utiliser leurs identités et coordonnées recueillies à d’autres fins, mais juste pour les contacter au cas où ils seraient les lauréats. Il a félicité les lauréats et les a encouragé à continuer dans le sens dans lequel ils se sont engagés. 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Plus de 150 millions FCFA de produits prohibés incinérés à Bouaké

Transfert/ Le meilleur buteur de la Ligue 1 ivoirienne rejoint la Ligue 2 française