Droits des femmes-Le Ministre Tchagba Laurent à ses collaboratrices "Il faut que vous preniez votre place"





Droits de la femme,Journée internationale de la femme,Ministère de l'hydraulique,Laurent Tchagba


Les femmes du Ministère de l’ l’Hydraulique  étaient à l’honneur ce lundi 16 mars, dans la ferveur de la célébration de la journée internationale des droits de la femme.

C’est la  salle de conférence du cabinet ministériel sis au 19e étage du Postel 2000 qui a servi de cadre à cette cérémonie qui a vu la participation de la cinquantaine de femmes que compte le département ministériel dirigé par le ministre Laurent Tchagba.

Mme Yessoh Marie-Gisèle, chef du service coopération internationale, a , au nom de toutes les femmes du ministère, salué les actions du Ministre en leur faveur.

"Nous avons un ministre sensible à la cause des femmes. Au point où il a mis en place une cellule genre afin d’encourager les initiatives féminines", a-t-elle expliqué.

Un documentaire a permis de connaitre les femmes directrices et chefs de services qui ont accepté de parler de leurs départements, des problèmes rencontrés et de leur détermination à faire de la vision du ministre à tout mettre en œuvre pour que les ivoiriens aient accès à l’eau potable, une réalité.

M.  Simon Yoman de la direction des ressources humaines a profité de cette rencontre pour révéler que seul 10% des femmes du ministère occupent des postes de décision, avant d’instruire ces dernières  sur les moyens à mettre en œuvre pour occuper des postes de responsabilité.

"Il faut que les femmes acceptent de se  former en vue d’occuper les postes de responsabilité pour ne pas donneur l’impression qu’elles sont favorisée", a-t-il conseillé.

Il a été pris au mot par le Ministre Laurent Tchagba qui a affirmé que partout où le devoir l’appelle, il se bat pour que la femme soit valorisée. Pour ce faire, il a promis de les aider à y avancer dans leur domaine.

"Au niveau du ministère, je vais développer encore plus ces actions pour vous permettre d’être encadrées et formées pour que vous puissiez aller loin dans ce secteur que j’ambitionne de transformer en métier, car travailler dans le secteur de l’eau, c’est un métier et il faut que vous les femmes preniez votre place pour que nous puissions participer à amoindrir les difficultés que les femmes vivent dans la lutte pour l’accès à l’au potable", a-t-il assuré.

Pour joindre l’acte à la parole, il a offert aux femmes de son département des roses blanches et des dons en nature et en espèce.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire: " Ouattara n'est pas concerné" par la présidentielle de 2020, selon le FPI

Côte d’Ivoire / Coopération ivoiro-hollandaise : 2 milliards d’investissements pour un couvoir à Azaguié