Fermeture des mosquées pour quinze jours en Côte d’Ivoire à cause du coronavirus (COSIM/CODIS)





Coronavirus,Covid19


Le Conseil supérieur des imams des mosquées et des affaires islamiques (COSIM) et le Conseil des imams sunnites en Côte d’Ivoire (CODIS) ont décidé, mercredi, de la fermeture des mosquées sur toute l’étendue du territoire national pour une période de quinze jours renouvelables, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Selon un communiqué conjoint des deux organisations, lu à la mosquée de la Riviera Golf d’Abidjan par le porte-parole du COSIM, l’imam Sékou Sylla,  cette décision a été prise conformément aux mesures prises lundi par le gouvernement ivoirien pour lutter contre le coronavirus.

La prière du vendredi ou Djoumah, ainsi que d’autres activités cultuelles dont les baptêmes, cérémonies funéraires de 7ème jour, sont également concernées par cette mesure des autorités religieuses musulmanes qui entre en vigueur dès ce mercredi à minuit.

Les musulmans sont invités à « prier activement » chez eux à la maison afin pour que prenne fin cette pandémie du coronavirus qui compte 9 cas confirmés en Côte d’Ivoire à ce jour.

Le Conseil national de sécurité a décidé lundi un ensemble de 11 mesures visant à lutter contre la propagation du coronavirus.

Il s’agit entre autres, la fermeture des écoles du préscolaire au supérieur (pour 30 jours), des boites de nuit, des cinémas et des lieux de spectacles, l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes pour une durée de 15 jours renouvelables à compter du 18 mars, de l’interdiction pour une période 15 jours renouvelables, à compter de lundi à minuit, de l’entrée en Côte d’Ivoire des voyageurs non Ivoiriens en provenance des pays ayant plus de 100 cas confirmés de cette pandémie.

Mais aussi de la mise en quarantaine obligatoire pour 14 jours, dès leur entrée sur le territoire ivoirien, des ressortissants ivoiriens et des résidents permanents non ivoiriens dans des centres réquisitionnés par l’Etat, le renforcement du contrôle sanitaire aux frontières aériennes, maritimes et terrestres, a indiqué le secrétaire général de la Présidence.

Ces mesures prévoient également une mise en quarantaine dans des centres spécifiques sera observée pour des cas suspects et des personnes ayant eu des contacts avec des malades. Il est interdit de manière stricte de consommer de la viande de brousse.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Réforme de la CEI : Pourquoi l’opposition estime que la CEI est déséquilibrée

De nouveaux programmes pour promouvoir une éducation de qualité présentés ce samedi