Covid-19 : Un appui de 65 millions de FCFA du secteur café-cacao à la lutte





Coronavirus,lutte,appui secteur café-cacao


Au total, une somme de 65 millions de francs CFA a été remise, mercredi, à Abidjan, au ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Eugène Aka Aouélé, par le secteur café-cacao, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à Coronavirus (Covid-19) entamée par le gouvernement ivoirien.

Le conseil du café et du Cacao a fait don d’un chèque de 40 millions de francs CFA, tandis que deux groupements d’exportateurs, notamment GNI et Ucopexi ont ensemble octroyé la somme de 25 millions de francs CFA « dans le cadre de la solidarité entre ivoiriens face à la pandémie du Covid-19 qui frappe la Côte d’Ivoire », a expliqué le directeur général  du conseil café cacao (CCC), Yves Brahima Koné.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, annonçant ces dons, a salué les efforts déployés par son collègue de la santé dans le cadre de cette lutte. Il a assuré qu’au niveau de son ministère, notamment le Conseil du café et du cacao a mis en place des comités de sensibilisation et des équipes dédiées pour faire face à la pandémie. « Nous sommes admiratifs du travail accompli par le ministre de la Santé et nous prions que la Côte d‘Ivoire puisse sortir indemne », a-t-il déclaré.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Aka Aouélé, s’est félicité de ce don qui, selon lui, vient accroître davantage l’’élan de solidarité au plan national. Il a rappelé qu’au niveau mondial, 859.825 personnes sont testées positives tandis que 175.600 sont guéries contre 42.150 décès.

En Afrique, il est enregistré 4781 cas de la Covid-19 dont 152 décès. La Côte d’Ivoire enregistre 179  cas confirmés dont sept guéris et un décès. « Je me réjouis de la part que prend le Conseil et les exportateurs dans cette lutte (…), je continue de compter sur vous à tout point de vue pour que cette pandémie soit stoppée », a indiqué Aka Aouélé.

(AIP)

gak/fmo

En lecture en ce moment

La semaine du non-lieu à la Cpi

Quel incivisme !