Politique - Côte d'Ivoire / PDCI : La création de "PDCI Renaissance" est un non-événement, selon Guikahué





Guikahué,mouvement,renaissance pdci,réaction


   Voir la titrologie 

Le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir),                    Maurice Kacou Guikahué, réagissant à la création de "PDCI Renaissance", un nouveau mouvement au sein du PDCI, a estimé que c’est un non-événement.

" Pour le PDCI, c’est un non-événement, parce que c’est du réchauffé", a minimisé Maurice Kacou Guikahué sur les antennes de Radio France internationale (RFI). 

Plusieurs cadres du PDCI dont les ministres François AmichiaPacsal Abinan, Raymonde Goudou, Alain Donwahi, avec à leur tête, le vice-président Daniel Kablan Duncan, ont lancé, ce dimanche, un mouvement pour "dire non à la rupture", une façon pour eux de rapprocher les présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, en rupture de ban depuis le retrait du PDCI du RHDP, au dialogue.
Pour le secrétaire général, les initiateurs de ce mouvement jouent au médecin après la mort. " Ils avaient fait une note et le Comité des sages s’était réuni pour leur dire qu’ils jouaient au médecin après la mort", a indiqué le professeur en cardiologie et ancien ministre de la Santé.
Revenant sur la décision du retrait de son parti du RHDP, M. Guikahué a expliqué que c’est "une décision du Congrès et non d’une personne, même pas du président du Pdci-Rda".
"Quand on est militant convaincu d’un parti, quand le Congrès prend une décision, soit on est discipliné et on rentre dans les rangs, soit on ne veut plus et on fait autre chose", a-t-il poursuivi.

A LIRE EGALEMENT : Duncan présenté comme 1er vice-président du PDCI-RDA : La direction du parti dément et precise

Quant à savoir si la création de ces mouvements ne pourrait pas créer de scission au sein du parti, M. Guikahué s’est empressé de dire "ça n’a aucune incidence, aucun impact sur le Pdci-Rda. Il ne peut pas y avoir de scission. Chez nous, on n’admet pas les courants. Il n’y a qu’un seul Pdci-Rda dirigé par le président Bédié".
Il a relevé que "le PDCI, c’est 1070 membres du Bureau politique, 7 000 membres du Grand Conseil régional, c’est 4 600 Secrétaires généraux de sections, c’est 31 500 présidents de Comité de base", avant de conclure "la masse et la majorité a dit qu’on quittait le Rhdp".


Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Politique/ Guillaume Soro '' Je prie que Blé Goudé sorte de prison''

De nouveaux programmes pour promouvoir une éducation de qualité présentés ce samedi