Ivoir'Echos: Une tribune indépendante pour les journalistes professionnels





OJPCI,Ivoir'Echo's,


Ivoir'Echos: Une tribune indépendante pour les journalistes professionnels

Le paysage médiatique ivoirien vient de s’enrichir d’un nouveau titre dénommé Ivoir’Echos. Ce trimestriel produit et réalisé par l’organisation des journalistes professionnels de Côte d’Ivoire (OJPCI) adopte une ligne éditoriale indépendante avec des informations générales fixées sur la complexité des medias. Selon son initiateur et directeur de publication Olivier Yro, président de l’Ojpci," primo, c’est une tribune d’expression pour tous les journalistes soucieux de valoriser notre métier. Une offre proposée aux nombreux confrères et consœurs qui souhaitent s’exprimer sur des sujets spécifiques. Un outil global d’expression. Secundo, le besoin d’avoir des informations spécialisées dans le domaine des medias, les acquisitions et les combats des grands groupes de medias internationaux, tels que Lagardère, Vivendi, Fox news, Bloomberg etc., s’exprime. Ce sont des sujets hyper importants pour cerner la nouvelle vision du monde. Tertio, groupe majeur de la société civile, les medias ont besoin de relayer leurs initiatives pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable. Et des sujets comme les changements climatiques, l’économie verte, la justice climatique pour une presse dite "verte"seront abordés. Des experts de certains domaines pourront y faire des contributions".
Tiré à 5000 exemplaires, il changera de régime de parution progressivement car "nous comptons sur l’appui des partenaires techniques et financiers vers qui nous nous tournerons car c’est un gratuit. Il est distribué auprès des instituions de la république, les chancelleries et les chambres consulaires".
Plus qu’un journal, c’est un aussi un lab pour les grandes écoles de formation en journalisme afin que leurs étudiants apprennent gratuitement toute la chaine de production et de développement de la presse écrite. Il sera, conclut 

Olivier Yro, un media convergeant avec une déclinaison déjà disponible sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Twitter, LinkedIn etc.).
Solange ARALAMON 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Election municipale partielle à Grand-Bassam : 3 candidats dans le starting block

Le stade Robert Champroux de Marcory ouvre ses portes ce samedi (photos)