Propagation du coronavirus : Des mesures barrières foulées au pied





coronavirus,covid 19,mesures barrières


La pandémie du coronavirus a contraint le gouvernement ivoirien à prendre des mesures parmi lesquelles le lavage systématique des mains avant toutes choses. Ainsi, dans les administrations, les services publics et privés, grandes surfaces, des kits de lavage des mains ont été installés afin de permettre à toute la population de se protéger contre cette maladie qui fait des ravages à travers le monde. L’On retrouvait pour ce faire des grands pots d’eau, du savon liquide pour se laver les mains et même du papier mouchoir pour les essuyer.

Depuis un moment, l’on fait le constat que dans plusieurs endroits, la consigne n’est plus respectée. Et même lorsque le dispositif est là, il est à moitié. C’est le cas de plusieurs endroits dont des supermarchés où l’on se retrouve avec juste une barrique d’eau, sans savon encore moins du papier mouchoir.

"Au début, nous avons respecté les consignes de façon ferme avec tous les accessoires afin d’aider nos clients. Mais au fil du temps, cela nous coute aussi de l’argent, surtout que nous n’avons aucun soutien. Nous avons donc décidé de faire le strict minimum. Et je pense qu’on ne peut pas nous en vouloir pour cela", nous a confié le chef de vente d’un supermarché à Marcory-remblais.

Pour les plus rusés, ils utilisent désormais deux barriques dont l’une contient de l’eau savonneuse et l’autre de l’eau de rinçage.

"Nous ne pouvons plus continuer de faire comme dans les débuts. Nous avons donc réfléchi pour trouver cette formule qui arrange tout le monde", indique pour sa part le responsable d’une clinique situé à Koumassi.

Ce laisser-aller pousse plusieurs personnes à ne plus faire du lavage des mains une priorité, encore moins une obligation.

"Le ministère de la santé nous a dit de nous laver les mains avec de l’eau et du savon pour tuer le virus. Quand je viens et que je me rends compte qu’il n’y a pas de savon, je préfère passer, surtout qu’il n’y a personne pour nous l’imposer. S’ils ne peuvent pas mettre du savon, qu’ils nous proposent tranquillement du gel hydroalcoolique. Cela évitera toutes ces tracasseries", a fait savoir un client pour fustiger ces comportements de ces espaces.

Le fait est que plusieurs structures publiques comme privées sont tombées dans ces dérives au détriment des mesures barrières qui ont été édictées afin de freiner la propagation du Covid 19.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Bédié persiste : "C’est nous les héritiers du président Félix Houphouët-Boigny"

Avant son inhumation: les ivoiriens résidants aux états Unis rendent hommage au Colonel Major Wattao