Lancement du projet APTF : 55 sous quartiers d’Abidjan bientôt reliés au réseau de l’eau potable





Eau potable,Laurent Tchagba,Kafana Koné


Dans le souci de régler dans les quatre années à venir (2020-2023) la question de la desserte en eau potable dans cent cinquante-cinq (155) sous-quartiers non canalisés du District autonome d’Abidjan, le Ministre de l'hydraulique Laurent Tchagba, accompagné du Maire Gilbert Kafana Koné, du DG du groupe CIE/SODECI, Amadou Bakayoko et du DG de l’office national de l’eau potable (ONEP) a donné le premier coup de pioches des travaux du projet d’Amélioration de Performances Techniques et Financière du secteur de l'eau potable (APTF) d'un coût global de 47 milliards ce Vendredi 08 Mai 2020 à Yopougon.

"Je transmet mes vifs remerciements au ministre pour ce vaste et ambitieux projet qui vise à améliorer la qualité de l’eau et faciliter l’accès aux populations vulnérables. En cette période de pandémie, l’approvisionnement en eau potable devient une priorité absolue. Cette cérémonie fait partie du plan de riposte du gouvernement contre le Covid 19 qui avait déjà compris l’importance de l’accès des populations à l’eau, en lançant en 2017, le projet Eau pour tous. J’appelle les populations à saisir cette opportunité que leur offre le gouvernement afin de s’accorder au réseau", a déclaré le maire Kafana dont la commune compte 41 sous-quartiers bénéficiaires.

Pour le Ministre Tchagba, ce projet permettra d’ici le mois de septembre de rendre l’eau disponible à Abidjan dans plus de 95% des quartiers et sous quartiers  à un niveau conforme aux standards internationaux, d’améliorer le ratio de facturation d’Abidjan d’au moins quinze (15) points à l’échéance 2023, en le faisant passer de 64 à 85%, la réduction du coût de l’eau pour ces populations qui paieront le m3 à 423f à la Sodeci au lieu de payer 2500 à 10.000f aux revendeurs,  l’élimination des corvées d’eau des femmes qui sont obligées de braver souvent l’insécurité, l’amélioration des ratios de facturation et d’encaissement d’Abidjan, l’amélioration de la capacité d’autofinancement de secteur, la pose de plus de 800 km de réseaux de distribution (renforcement et extension) et le renforcement de la production de 30.000 m3/J supplémentaire.

"Je voudrais vous rassurer chères populations que le Président de la République, le Premier Ministre et son gouvernement respectent leurs engagements. Lors d’une de mes rencontres avec vous populations des quartiers de Gbinta et Kpinbly suite aux difficultés liées au manque d’eau, j’avais fait la promesse de tout mettre en œuvre pour garantir l’accès à l’eau potable à toutes les populations de ces quartiers.

À travers ce lancement du projet APTF (Amélioration des Performances Techniques et Financières) du secteur de l’eau potable ce jour, je viens donc traduire dans les actes cette promesse pour demeurer dans la volonté du Chef de l’État", a annoncé le ministre de l’hydraulique aux représentants des communautés concernées qui ont participé à la cérémonie.

Le projet durera globalement dix-huit (18) mois, trois à quatre mois de travaux par quartier. En plus des travaux, le projet comprend l'octroi de branchement sociaux gratuits, la lutte contre la fraude et le renforcement de la production d'eau potable dans le grand Abidjan.

Solange ARALAMON

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Adama Bictogo persiste : "après le 26 janvier, si tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret"

Mode/ Une symphonie florale pour terminer l'année en beauté