Lutte contre la propagation du coronavirus : Quand le cache-nez s’érige en accessoire de mode





coronavirus,cache-nez


Depuis le déclenchement de la pandémie du coronavirus en Côte d’Ivoire, les autorités politiques et sanitaires ont demandé aux populations ivoiriennes de respecter les mesures barrières, au nombre desquelles le port obligatoire du cache-nez, surtout dans le grand Abidjan où est concentré le plus grand nombre de personnes infectées par la maladie.

De nombreux revendeurs de cache-nez sont nées et même les créateurs de mode ont commencé à en confectionner pour accompagner les tenues à vendre.

" Si nous devons porter le masque en permanence pour les 12 prochains mois, autant en faire un accessoire de mode. Le masque deviendra aussi banal qu'une paire de lunettes. Accessoire de luxe? Non, Accessoire indispensable mais restons chic. Plus ils sont fun, plus on les mettra avec plaisir, mais n’oublions pas l'objectif 1er de ces masques : nous protéger du Covid 19", fait savoir Gilles Touré, créateur de mode ivoirien sur son compte Facebook.

Accessoiriste de mode de renom, Jnet Mettier estime pour sa part que les caches-nez, en plus de protéger contre le Covid, doivent être confortables pour que tout le monde puisse le porter avec aisance. "Les Masques doivent être en tissu coton, avec une lingette à l'intérieur et des élastiques ronds et fins pour le confort des oreilles", conseille t-elle.

Isabelle Anoh, communicatrice et présidente de l’Association des fashion-week d’Afrique (AFWA), en plus de faire de la sensibilisation au respect des mesures barrières à travers des vidéos sur son compte Facebook, invite tous les acteurs de la mode à confectionner des cache-nez qui seront distribués gratuitement à la population. Et plusieurs stylistes et modélistes ivoiriens ont accepté de rejoindre la cause.

Assortis aux tenues, aux foulards, aux barrettes ou aux chassures, chacun y va selon son inspiration pour rendre le port du cache-nez plus chic et plus glamour.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Représentation des femmes dans les assemblées élues : La CEI et le ministère de la femme en phase

Un acheteur d’hévéa se fait voler 10 millions de FCFA par un marabout à Bettié