Point de la situation de la maladie à coronavirus du 25 mai 2020.





Coronavirus


🇨🇮#COVID -19: point de la situation de la maladie à coronavirus du 25 mai 2020.

📝 Point du lundi 25 mai 2020.

💈 873 échantillons prélevés

🛑 47 nouveaux cas enregistrés ce jour (soit 5,3% des échantillons prélevés).

🏠 38 nouveaux guéris

■ 0 Nouveau décès

📈 Bilan depuis le début de la pandémie à ce jour.

💈 23 444 + 873 = 24 317 échantillons prélevés

🛑 2 376 + 47 = 2 423 cas confirmés

🏠 1 219 + 38 = 1 257 guéris

■ 30 + 0 = 30 décès

🏥 2 423 - 1 257 - 30 = 1 136 Cas actifs.

------------------------------------------------------------------------
COMMUNIQUE DU MINISTÈRE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE

« Point de la situation de la COVID-19 au 25/05/2020 »

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a enregistré ce jour, lundi 25 mai 2020, 47 nouveaux cas de Covid-19 sur 873 échantillons prélevés soit 5,3% de cas positifs, 38 guéris et 00 décès.

A la date du 25 mai, la Côte d’Ivoire compte donc 2 423 cas confirmés dont 1 257 personnes guéries, 30 décès et 1 136 cas actifs. Le nombre total d’échantillons est de 24 317.

Il est donc indispensable d’intégrer dans nos habitudes quotidiennes les mesures barrières et de porter un masque lors de nos déplacements, pour se protéger et protéger les autres.

Toutefois, il ne faut pas oublier que le masque n’est efficace que s’il est associé à un lavage fréquent des mains à l’eau et au savon.

Par ailleurs, devant l’apparition de signes tels que : la toux, la fièvre et des difficultés respiratoires, vous êtes priés de contacter en urgence les numéros gratuits suivants : Le 101, le 119, le 125 et le 143 ou de vous rendre dans un centre d’accueil et de dépistage.

Je remercie et félicite tous les acteurs de la santé pour leur engagement et leur dévouement dans la lutte contre la pandémie.

Fait à Abidjan, le 25 Mai 2020.

Dr Eugène AKA AOUELE
Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La phrase assassine de Bédié

BHCI : une affaire de "dette toxique", selon Mamadou Koulibaly