Côte d’Ivoire / Jour de l’An : 3128 bébés nés le 1er janvier 2019, estime l’UNICEF





1er janvier,Jour de l'an,Naissance,Bébé,UNICEF


Le nombre de bébés ayant vu le jour le 1er janvier en Côte d’Ivoire sont estimés à 3128, selon l’UNICEF. 

"Pour cette nouvelle année 2019, prenons la résolution d’assurer à chaque enfant ivoirien, le droit à la survie", déclare Dr Aboubacar Kampo, représentant-résident de l’UNICEF en Côte d’Ivoire. Il ajoute : "Cette année, renouvelons nos efforts pour donner à chaque bébé en Côte d'Ivoire une chance de survivre, de rire, de jouer – une chance de recevoir un prénom et de grandir".
Si Dr Kampo le rappelle, c’est bien à juste titre. Car, l’année 2019 marquera le 30e anniversaire de l’adoption de la Convention relative aux droits des enfants par laquelle les gouvernements signataires se sont notamment engagés à prendre des mesures visant à sauver la vie des enfants, en fournissant à chacun d’entre eux des soins de santé de qualité. 
Selon L’UNICEF,  si ces trois dernières décennies, le monde a réalisé des progrès considérables en matière de survie de l’enfant, faisant baisser de plus de moitié le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, les progrès sont plus lents pour les nouveau-nés. En effet,  les bébés qui meurent durant le premier mois de leur vie représentent 47 % des décès d’enfants de moins de 5 ans. Ainsi donc, avec sa campagne baptisée "Pour chaque enfant, une chance de vivre", l’UNICEF demande que l’on investisse immédiatement dans des solutions de santé abordables et de qualité pour chaque mère et chaque nouveau-né.
En 2017, près d’un million de bébés sont décédés le jour même de leur naissance et 2,5 millions durant le premier mois de leur vie. La plupart de ces enfants sont décédés de causes qui auraient pu être évitées, telles que la prématurité, les complications lors de l’accouchement ou encore les infections comme la septicémie et la pneumonie, "ce qui constitue une atteinte à leur droit fondamental à la survie".

Modeste KONÉ 

En lecture en ce moment

BasketBall - FIBA Le monde du sport rend hommage à Patrick Baumann

Larmes de crocodile d’une opposition immature !