Une plateforme interconfessionnelle rend hommage au Cheick Aïma Boikary Fofana





Cosim,Hommage Boikary Fofana,Mamadou Traoré,PIFCI


La plateforme interconfessionnelle des femmes en Côte d’Ivoire (PIFCI), composée de 37 organisations chrétiennes et musulmanes a rendu ce samedi, un hommage mérité au Cheick Boikary Fofana, décédé le 17 mai à Abidjan soit moins d’une semaine avant la fête de ramadan.

Au cours d’une cérémonie tenue à la grande mosquée de la Riviéra, ces femmes, issues des communautés musulmanes et chrétiennes, notamment les catholiques, les méthodistes, les évangéliques, harriste, messianique, céleste et Papa nouveau, ont tenu à exprimer leur reconnaissance à ce guide religieux, Boikary Fofana pour qui elles n’ont pas tari d’éloges.

La présidente de cette plateforme, Hadja Mariam Fofana, vantant les mérites de ce "grand homme" a fait savoir que "l’imam Boikary Fofana était un homme de dialogue, un médiateur, un homme de compromis mais qui ne flirtait avec la compromission".

Pour Hadja Fofana, le Cheick qui a été maitre-d’œuvre de plusieurs initiatives, notamment les associations de prédicateurs, d’imams, de jeunesses et de groupes intégrés dont le PIFCI "n’aura pas vécu inutile".

A l’endroit du successeur de Boikary Fofana, la présidente a rassuré le Cheick Mamadou Traoré que ses sœurs et elle l’accueillent les bras ouverts et lui promettent loyauté et fidélité pour l’accompagner dans l’accomplissement de sa mission.

"Les femmes sont à ta disposition et prêtes à t’accompagner", a-t-elle dit, rappelant au nouveau guide de la communauté musulmane que "Dieu n’impose à aucune âme, une charge qu’elle ne saurait supporter".   

La marraine de cette cérémonie, la ministre Euphrasie Yao, a exprimé sa satisfaction de voir des femmes de confessions différentes unies pour parler de paix et particulièrement pour rendre hommage à deux grands guides religieux, à savoir le cheick Boikary Fofana et son successeur Mamadou Traoré.

L’imam Daoud Doumbia, représentant du Conseil supérieur des imams et des affaires islamiques (Cosim), s’est également réjoui de voir ses sœurs musulmanes et chrétiennes unies pour la même cause. « Cette cérémonie me va droit au cœur », a -t-il dit assurant que les portes du Cosim sont ouvertes pour recevoir cette plateforme.

Revenant sur le choix de l’imam Mamadou Traoré comme successeur du Cheick Boikary Fofana, l’imam Daoud Doumbia a révélé que le président du Cosim avait fait cette confidence avant son rappel à Dieu.

Cette cérémonie a été meublée par la lecture du coran et des prières pour le Cheick Boikary Fofana mais aussi de bénédictions à l’endroit du nouveau guide de la communauté musulmane, le Cheick Mamadou Traoré.

La PIFCI compte 37 organisations de femmes musulmanes et chrétiennes. Depuis 2015, elle a mené plusieurs actions entre autres, une caravane de la paix, une conférence sur la paix, des dons aux enfants vulnérables et cette cérémonie de prière et d’hommage au Cheick Aïma Boikary Fofana et de bénédiction à son successeur, le Cheick Aïma Mamadou Traoré, note-t-on.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Journée mondiale des océans (JMO) 2020 : L’Ojpci nettoie le littoral à Adjouffou

Un proche de Soro répond au RHDP : "Dire que l’élection de 2020 est bouclée est une forme de mépris"