Journée mondiale des océans (JMO) 2020 : L’Ojpci nettoie le littoral à Adjouffou





Journée mondiale des océans,OJPCI


"Innovations pour des Océans durables", tel est le thème pour l’an 2020 de la journée mondiale des océans (JMO) qui s’est déroulée le lundi 8 juin. Et l’Organisation des Journalistes Professionnels de Côte d’Ivoire (OJPCI) a saisi cette opportunité pour sensibiliser les élus locaux et leurs administrés sur l’importance et la préservation de l’intégrité des mers.

Pour ce faire, l’Organisation des journalistes a organisé  le nettoyage d’une parcelle de plage à Adjouffou de la commune de Port-Bouët.  La manifestation qui était placée sous la présidence du Ministre de l’Environnement et du développement durable et le parrainage du maire de Port-Bouët a permis Olivier Yro président de l’Ojpci de passer un message fort. Selon lui, "pour la sauvegarde de notre environnement les journalistes ne doivent pas que faire des compte-rendus. Ils doivent aussi passer à l’acte. Ce coup de balai constitue donc un engagement pour assainir notre écosystème, un engagement à être des éco-citoyens”.

De passage, des élèves et de simples citoyens ont apporté leur contribution. Mme Yao experte environnementale a salué l’initiative car le ministère est très sensible à toutes les questions en rapport avec nos plages. Elle a indiqué que notre biodiversité est en danger et la crise sanitaire que vit le monde est une réponse à toutes les agressions de l’environnement.

“La protection du littoral est notre affaire à tous", a souligné, pour sa part, Dr Gustave Aboua, Directeur général du Développement Durable, venu apporter son soutien à l’OJPCI. Il a révélé que 90% des océans sont pollués par les déchets plastiques. M. Monnet a dit que l’initiative entre dans le cadre de l’aménagement du cadre de vie de la Commune du maire Sylvestre Emmou. Il a révélé que de Port-Bouët à Grand-Bassam, c’est environ 22km de plage qu’il faut protéger. Et que cela doit constituer une préoccupation au plus haut niveau. Aussi a-t-il félicité l’OJPCI pour son action.
Les ordures qui jonchent cette partie de plage contiennent des déchets plastiques, des déchets médicaux, des déchets verts (des morceaux de bois) et des déchets marins évacués par l’océan.
 

Dans le cadre de la quinzaine de l’environnement, avant le nettoyage du littoral, l’OJPCI a organisé le 3 juin, une video-conférence sur la COVID-19 et l’environnement, et le 5 juin, un planting d’arbres à la place Inch Allah de Koumassi.

 Notons que, Mme Christine Yao, Directrice de l’éducation et de la promotion du développement durable et le 5ème adjoint M. Olivier Monnet, qui ont respectivement représenté le Ministre de l’environnement et du développement durable et le maire de Port Bouet ainsi que Dr Aboua Gustave se sont joints à Olivier Yro et ses membres pour donner des coups de râteaux sur la plage. Rendez-vous a été pris pour l’an prochain.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Coronavirus : Bodo Honoré (député de Buyo) « Chacun doit poser une petite action dans son village »

Le maire de Tiassalé annonce l’illumination du pont de la ville