Révision de la liste électorale, le PDCI demande la prorogation de la date de clôture





Révision liste électorale,PDCI,Prorogation,Maurice Kakou Guikahué


Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) demande la prorogation de la date de clôture de l’opération de révision de la liste électorale, prévue, le mercredi 24 juin 2020.

" Le PDCI-RDA dénonce les lourdeurs, les hésitations, les dysfonctionnements et les changements de décisions de la CEI dans la conduite des audiences foraines, la conduite de révision de la liste électorale, demande la prorogation de la date de clôture de l’opération de révision de la liste électorale d’au moins deux semaines", a déclaré, ce vendredi le secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué, face à la presse.

Pour le parti d’Henri Konan Bédié, ces deux semaines devraient pouvoir permettre aux nombreux ivoiriens en âge de voter et dont les dossiers sont en souffrance à accomplir leur devoir citoyen le jour du vote.

Le N°2 du PDCI a fait savoir que moins de 2% des demandes déposées par les responsables de son parti et acceptées ont été honorées par la délivrance de certificat de nationalité. "Cela veut dire que 99 % de nos demandes sont en souffrance", a-t-il dit autrement.

Dans ce contexte de crise sanitaire lié au coronavirus, où les sorties du Grand Abidjan sont sujette à autorisation, M. Guikahué a dénoncé ce qu’il a qualifié de "deux poids deux mesures".

" Les cadres du RDR-RHDP obtiennent facilement les laissez-passer et ont ainsi la possibilité d’investir le terrain afin d’enrôler leurs militants pendant que les cadres des autres formations politiques, notamment le PDCI n’ont pas cette facilité. Obtenir un laisser-passer pour sortir d’Abidjan est un véritable parcours pour eux", a dénoncé Maurice Kakou Guikahué.

Outre ces faits, le secrétaire exécutif en chef du plus vieux parti a évoqué plusieurs autres difficultés entre autres, des lourdeurs dans le processus d’établissement des pièces administratives, l’insuffisance et manque d’imprimés dans plusieurs localités tels que dans le Moronou ou l’Iffou, le retard dans le démarrage des audiences foraines dans certaines localités et la discrimination des pétitionnaires.

Démarré le 10 juin, l’opération de révision de la liste électorale en vue des élections présidentielles d’octobre 2020 est prévue prendre fin le mercredi 24 juin, rappelle-t-on.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Rentrée scolaire 2019-2020 : Parents d’élèves, enseignants et élèves trainent encore les pas

Côte d’Ivoire / Alternative à l’érosion et les crues du fleuve N’Zi : Bientôt 15 maisons construites pour commencer