Oumé : Le canton Bôvô a sa fédération de mutuelles





Oumé, mutuelle,


a Fédération des Mutuelles de Bôvô (FEMUB) a été portée sur les fonts baptismaux le samedi 13 juin dernier à Doukouya, à l’issue d’une assemblée générale qui a vu la participation des présidents et représentants des mutuelles de chaque village dudit canton. 
M. Nicaise Yallé a été désigné président de la FEMUB lors des récentes assises de Doukouya. Il dispose d’un mois pour faire connaître son bureau composé de six (06) membres et d’une dizaine de commissions. Le président Yallé place son mandat de 3 ans sous le signe de la cohésion totale des mutuelles et l'importance de la mutuelle dans le développement du canton.  
Pour y parvenir, la FEMUB s’est assignée les objectifs suivants : participer activement au développement du canton ; resserrer les liens de fraternité, d'amitié, de solidarité entre tous ses membres ; organiser des activités socioculturelles et sportives ; créer des cadres d'échanges avec d'autres mutuelles, des politiques et des opérateurs économiques.                    
L’élaboration d’une matrice d’actions prioritaires dans laquelle chaque président de mutuelle de base devra inscrire les besoins fondamentaux de son village et la mise en place d’une caisse de solidarité pour régler en amont certains problèmes du canton sont les projets immédiats.    
Peuvent être membres de la Fédération des Mutuelles de Bôvô, tous les mutualistes actifs, à jour de leurs cotisations, et dont les mutuelles d'origine ont adhéré à la FEMUB et ayant payé leur cotisation annuelle.   
Le canton Bôvô est situé dans le département d’Oumé (Centre-ouest), sur l’axe routier Oumé – Sinfra. Peuplé d’un peu plus de 12 mille habitants, il regroupe notamment les villages de Louha, Kappa, Doukouya, Benkro, Yohouda, Goulikao et plusieurs dizaines de campements. 
Solange ARALAMON 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Covid-19 : ambiance retrouvée à l’abattoir de Port-Bouët (Reportage)

Législatives en Afrique du Sud: victoire en vue de l’ANC, mais son déclin se poursuit