Rencontre CEI-partis politiques: des plateformes de l'opposition émettent des réserves et claquent la porte





Rencontre CEI-partis politiques,Parrainage,Processus électoral,Cdrp,Eds


Convoqués par le Programme des nations unies pour le développement (Pnud) à une rencontre d'échanges sur le processus électoral, les plateformes Coalitikn pour la démocratie, la réconciliation  et la paix  (CDRP), Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) et le parti Union républicaine pour la démocratie  (URD) ont claqué la porte, estimant qu'il y a beaucoup de leurs préoccupations qui ne sont pas encore réglées. 
Cette réunion qui intervient quelque jours après la fin de l'opération de révision de la liste électorale porte sur le parrainage, un concept nouveau dans le processus électoral ivoirien.  
Tout en saluant le Pnud pour les efforts qu'il entreprend dans le processus électoral en Côte d'Ivoire, le porte-parole de ces plateformes, Gervais Tchéidé a émis des réserves par rapport à la conduite du processus électoral.  Ces partis politiques récusent la CEI dans sa composition actuelle.  
Pour ces partis, la "CEI dans sa composition actuelle est inacceptable et elle ne peut pas organiser les élections", à fait savoir M. Tchéidé.  
Ils disent attendre qu'une suite soient donnée à ces préoccupations, notamment le consensus nécessaire à avoir sur la conduite du processus électoral avant de passer à une autre étape.  
Pour eux, à la fin d'une étape importante comme l'enrôlement, une étape émaillée, selon eux, par des dysfonctionnements,  des irrégularités et des suspicions de cas de fraudeur sur la liste électorale, on ne peut pas passer à une autre étape.  
"Pour nous, à ce stade, il nous faut nous arrêter, faire le bilan de l'opération qui vient de se dérouler et nous mettre d'accord sur l'organisation d'un audit international sur la liste électorale.  Nous ne pouvons pas continuer, passer à l'étape suivante si nous n'avons pas été rassuré", a fait savoir Gervais Tchéidé, par ailleurs, vice-président du Front populaire ivoirien  (FPI de Laurent Gbagbo). 
Sur le rôle du Pnud, ces plateformes estiment qu'il est un accompagnateur du pouvoir et de la CEI au lieu d'être un facilitateur. 
Lambert KOUAME 

En lecture en ce moment

Covid-19 : le point de la situation du 14 juin 2020

Côte d’Ivoire: Macron annonce le financement de 17 autres centres sportifs, après l’inauguration de l’Agora de Koumassi