MUPEMENET : 31 dissidents radiés





MUPEMENET,ministère de l'Éducation nationale et de l'Enseignement technique


31 dissidents de la Mutuelle des personnels du ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique (Mupemenet-ci) ont été radiés au terme d'une assemblée générale qui s’est tenue à Yamoussoukro. Parmi ces derniers, Aholia Thomas, administrateur, "travaillant contre les intérêts de la mutuelle".
Outre cette décision majeure, de nouveaux textes pour une meilleure gestion été adoptés.
"Les changements que nous venons d’apporter à la mutuelle, sont faits pour créer encore plus de cohésion entre les mutualistes, entre les membres du conseil d’administration, ceux du comité de contrôle et les délégués. C’est surtout pour instaurer également une franche confiance et une transparence dans la gestion de la mutuelle de sorte que nous travaillons dans une bonne atmosphère pour le bonheur de nos mutualistes", à expliqué Boko Michaël, président du Conseil d’administration de la MUPEMENET. Pour lui, ces nouveaux textes ferment la parenthèse de la crise qu'a connue cette mutuelle. "Les incompréhensions sont derrière nous. Moi je ne vais pas dans les incompréhensions, j’ai été élu pour cinq ans et je dois m’atteler à faire en sorte que ce qui n’a pas été fait dans les cinq années passées puissent se faire au moment où je suis à la barre et opérer de grandes innovations à l’image de l’opération - un enseignant, un toit, sans apport initial - qui permettra de construire très bientôt 15 000 logements aux enseignants", a-t-il indiqué.
La tutelle, représentée par Saar Assane, a invité la mutuelle à taire les querelles pour se concentrer sur ses objectifs.
La directeur général, Alloba N'Cho Antoine, s'est engagé à conduire le projet de logements sociaux des enseignants à bon port.
Le directeur général du logement, Célestion Koalla, a expliqué que ce projet concerne 60 000 logements et que " les prélèvements ne débuteront que lorsque l’acquéreur aura reçu les clés de sa maison et on y retrouve des logements avec des coûts partant de 45.000 F CFA par mois à 350.000 FCFA".
Ce projet rentrera dans sa phase d’exécution dans les prochains mois avec le lancement de la construction de 15 000 premières maisons qui seront livrées à partir de février 2021.
Ce sont 88 membres sur 92 attendus, dont des délégués, les membres du comité de contrôle et l’ensemble des administrateurs de la mutuelle qui ont pris part à cette assemblée générale. 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Italie : Gervinho « Confiné depuis près d’un mois, c’est pas facile »

"Ceux qui m’ont empêché de fouler la terre de mon Pays, ne m’empêcheront jamais d’être candidat" (Soro)