Niger : Après plus d'un mois en détention, la journaliste et bloggeuse Samira Sabou a été libérée





niger,samira sabou liberée,journaliste et bloggeuse


Visée par une plainte pour diffamation déposée par  Sani Mahamadou Issoufou, le fils du président  Mahamadou Issoufou, Samira Sabou vient d’être libérée ce 28 juillet, rapporte actucameroun.com.

 Elle a été libérée par la justice nigérienne qui estime que les accusations de diffamations ne sont pas constituées.

A sa sortie de prison, elle a remercié tous ceux qui l'ont soutenue, ajoutant ceci:  "cette victoire n'est pas la mienne mais celle de tous ceux qui sont épris de justice et qui se sont engagés sachant que cette loi que la cybercriminalité qui m'a frappée a des incohérences".

Elle avait été arrêtée  le 10 juin dernier suite à une plainte déposée par le fils et par ailleurs directeur adjoint de cabinet du président nigérien qui lui reprochait de l’avoir injustement mis en cause dans l’affaire des surfacturations et des faux contrats au ministère de la Défense.

Au lendemain de son arrestation, Amnesty International avait écrit : "L’accusation de diffamation à son encontre par le fils du président de la République n’est qu’une manœuvre de plus pour saper son travail et celui de tous les activistes anti-corruption qui dénoncent les allégations de corruption dans le pays".

Selon cette organisation internationale de défense des droits de l’homme, l’accusation contre la journaliste " fait référence à une publication sur Facebook portant sur les personnalités impliquées dans l’affaire de l’audit du ministère de la Défense, datant du 26 mai 2020. Après la publication, une tierce personne a fait un commentaire incriminant le fils du président de la République ".

Marie-Claude N'da (stagiaire)

En lecture en ce moment

Yopougon: les taxis et Gbakas se «dégonflent».

Espagne/ Zinedine Zidane veut Eric Bailly au Real Madrid