Election présidentielle d’octobre 2020 : Voici comment va fonctionner le système de parrainage.





présidentielle 2020,CEI,Coulibaly-Kuibiert Ibrahim


Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly-Kuibiert Ibrahime était l’invité du 3e presse-club de l’union nationale des journalistes de Côte c’Ivoire (UNJCI) ce mardi 4 aout, à la maison de la presse d’Abidjan-Plateau.

Dans son intervention, le président de la CEI a fait le tour de tout le processus électoral, allant des inscriptions sur la liste électorale, jusqu’à la proclamation des résultats, en passant par le contentieux, le processus, la réforme des commissions locales et le parrainage.

Sur ce dernier point, il a largement expliqué comment fonctionnera ce système souhaité par les partis politiques eux-mêmes, au sortir du dialogue politiques.

" Ce qui est compliqué dans le parrainage, c’est la signature des parrains. Si vous avez collecté votre parrainage, il vous est demandé d'avoir 1% de l'électoral local dans chacune des 17 régions. Vous pouvez aller au-delà de 1 % de l'électorat local. Si à l'examen de la liste de parrainage, nous décelons des cas d'invalidation, le Conseil constitutionnel se chargera d'aller puiser dans les parrainages supplémentaires pour compléter votre liste de parrainage. Et si d'aventure, vous n'avez pas un vivier, le Conseil constitutionnel va vous inviter à venir compléter votre liste dans un délai de 48 heures", a-t-il expliqué. Il a tenu par ailleurs à mettre en garde les personnes qui seraient tenter de tripatouiller dans ce système car elles sont passibles de poursuites judiciaires.

Au niveau de la reforme des commissions locales, il a assuré que le déséquilibre au niveau des commissions électorales locales est du fait de la loi.

“Toutes les commissions locales qui ont été mis en place sont nés à la suite d’une élection des partis membres de la CEI. Aucun bureau n’a été installé sans élection. Le président d’une commission locale n’a pas plus de droit que les autres membres, parce que l’organe qui décide dans une commission locale est l’assemblée des membres et non le bureau ou le président. L’installation des membres des différentes commissions locales se fera à l’issue de la phase du contentieux, comme la décision de la Cour africaine de l’homme et des peuples (CADHP) le prescrit, mais aussi en exécution de la loi portant composition de la CEI", a-t-il ajouté.

Pour finir la rencontre avec les médias, Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, magistrat hors hiérarchie, nommé président de la CEI le 4 novembre 2019, a rassuré les populations sur la tenue effective de l’élection présidentielle d’Octobre 2020.

" L'élection ne sera pas reportée. Rien ne justifie un report. Nous sommes dans le temps. Tout se passe bien", a-t-il conclu.

Avant lui, Jean-Claude Coulibaly, président de l'UNJCI a dit la joie des journalistes ivoiriens à recevoir le maitre d'oeuvre de la présidentielle, à 88 jours de ces échéances.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

COVID -19: Point de la situation de la maladie à Coronavirus du 17 juin 2020

Tchad: la polémique enfle après la mort de membres présumés de Boko Haram en prison