3e mandat d’Alassane Ouattara : la jeunesse du parti de Bamba Moriféré appelle à la résistance et à la mobilisation





3e mandat,Alassane Ouattara,jeunesse RPCI


Les appels à la désapprobation d’un 3e mandat de l’actuel président de la République se font entendre de plus en plus. Après la jeunesse de l’opposition dans son ensemble, c’est celle du Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire (RPCI) du Professeur Bamba Moriféré qui est monté au créneau pour faire entendre sa voix.

Dans une déclaration, signée par son porte-parole Kouamé Assemien Malé Denis, dont copie a été transmise à pressecotedivoire.ci, la jeunesse du RPCI demande à ses militants de se mettre en branle pour défendre le droit et la légalité.

 

DECLARATION DE LA JEUNESSE DU RPCI SUITE L’ALLOCUTION DU CHEF DE L’ETAT A LA VEILLE DE LA FETE NATIONALE, ANNONCANT SA CANDIDATURE A L’ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2020

Le jeudi 06 Aout 2020, lors de son adresse à la nation relative à la commémoration de l’indépendance de la Cote d’Ivoire, le chef de l’Etat Alassane Ouattara a annoncé avec force sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre 2020, en violation flagrante de sa Constitution dite de la troisième République qu’il a imposée à la nation ivoirienne de manière illégale et frauduleuse le 30 octobre 2016.

A l’époque, le Rassemblement du Peuple de Côte d’Ivoire(RPCI)  avec son président , le Professeur Bamba Moriféré, qui était à l’avant-garde du combat contre cette  réforme constitutionnelle   à travers la Coalition du NON,   avait interpelé  l’opinion nationale et internationale sur les motivations réelles de cette initiative  individuelle de   monsieur Alassane Ouattara qui est de lui permettre de demeurer à la tête de la Cote d’Ivoire dans l’optique d’une présidence à vie pour préserver ‘’son patrimoine’’. Aujourd’hui les masques sont tombés.

C’est le lieu de rappeler qu’en Côte d’Ivoire, le pouvoir d’Alassane Ouattara fait de la violation de la Constitution et des lois un exercice quotidien, par un coup d’Etat constitutionnel permanent. Par ailleurs, toutes les institutions de la République sont caporalisées et sont toutes devenues des instruments au service d’un pouvoir absolu. Ce régime multiplie les atteintes graves à la démocratie, aux libertés fondamentales, à l’Etat de droit et aux droits humains.

 

Ainsi, face à cette énième forfaiture qui frise la haute trahison et le mépris du peuple de Côte d’Ivoire, la jeunesse du RPCI :

  • appelle tous les militants et sympathisants du parti  à se mettre en branle sur toute l’étendue du territoire national pour défendre le droit et la légalité. 
  •  appelle à la mobilisation générale et à la résistance de toutes les forces vives de la nation ainsi que tous les patriotes sincères, épris de justice et de paix  à user de toutes les dispositions légales et démocratiques pour sauver la Cote d’Ivoire du chao qui s’annonce,  
  • appelle tous les démocrates,  tous les amis de la Cote d’Ivoire à s’unir  et lutter pour une Cote d’Ivoire démocratique.

Pour ce faire, nous devons œuvrer, dans un sursaut patriotique, à unir tout ce qui peut être uni afin d’isoler tous les traitres à la nation.

Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !

                                                                             POUR LA JEUNESSE DU RPCI

                                                                              Le Porte-parole  

                                                                           Kouamé Assemien Malé Denis

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Lutte contre la propagation du coronavirus : Quand le cache-nez s’érige en accessoire de mode

Proclamation des résultats du BAC français en Côte d’ivoire : la police nationale interpelle les parents