Portrait:Jenny-Christelle Debrimou, une ambassadrice made in Africa





Portrait,Jenny-Christelle Debrimou,Made In Africa


Jenny-Christelle Debrimou,  femme passionnée et engagée, a débuté sa carrière dans l'événementiel, puis a travaillé 5 ans dans une banque de la place en tant que chargée de clientèle puis  chef d'agence.  Depuis une dizaine d'années,  elle sest orientée dans le milieu du développement international en tant que spécialiste de la communication et de sensibilisation au développement.  
"Ce parcours, en plus de  la plus grande partie de ma vie exposée au monde multiculturel et à la diversité, j'ai découvert que notre belle Côte d'Ivoire regorge de richesses à découvrir et à valoriser.  A force de voyager à l'intérieur du pays et de les  faire visiter aux collègues en mission, aux expatriés et aux amis, je suis devenue une ambassadrice du Made in Côte d'Ivoire mais aussi made in Africa.
Lorsque qu'il est question d'élégance, Jenny-Christelle assure que cest avant tout un état d'esprit.
"Je tiens cet attrait à l’élégance de mon père à qui je profite pour témoigner encore toute mon affection et mon amour. Je pense que l'élégance est un état d'esprit. On peut être élégant, c'est vrai, dans notre style vestimentaire mais aussi dans notre comportement, nos méthodes, etc. C'est un savoir vivre, le savoir vivre ensemble. Je n'ai pas de secret mais tout de même de petites recettes personnelles et de famille. De plus en plus, j'essaie d'ajouter une touche authentique et chic à mes tenues, mon intérieur et même à ma façon de recevoir en ajoutant un cachet made in Côte d'Ivoire ou ailleurs en Afrique" affirme t-elle. 
En sa qualité d'ambassadrice du Made in Africa, elle estime qu'il y a de belles créations, et tenues faites localement, riche de notre patrimoine culturel qui valorisent nos richesses et nous permettent de rester chic, unique, et élégant. En plus, cela permet de participer à la vie de la nation.
"Ainsi, en portant, achetant et valorisant  nos produits, nous donnons de la chance à nos entrepreneurs, souvent des jeunes femmes et jeunes hommes de se développer. Nous créons de la valeur. Le beau, le chic et même le luxe existe aussi ici chez nous et c'est à nous de nous en approprier et de créer un label", ajoute t-elle.
Solange ARALAMON 

En lecture en ce moment

Can Cecifoot 2019 au Nigeria, Les Eléphants mettent la Lybie à terre

Côte d’Ivoire/Congrès du RHDP : les grands absents