En visite dans le Morounou, Alassane Ouattara interpelle les chefs politiques : "arrêtez de manipuler les jeunes"





Visite dans le Moronou,Rencontre Ouattara-Populations


En marge de la visite d’Etat qu’il effectue depuis mercredi dans la région du Moronou, le Président de la République Alassane Ouattara a eu une rencontre avec les élus et cadres, les chefs traditionnels et guides religieux ce jeudi, à Bongouanou.

Au cours de cette rencontre qui s’est déroulée dans une atmosphère familiale, le chef de l’Etat qui dit tenir à la paix et à la cohésion sociale a demandé aux hommes politiques d’arrêter de manipuler les jeunes.

Tout en se réjouissant que le Moronou n’ait pas connu de violence communautaire en août dernier lors de la marche de l’opposition contre son 3e mandat, Alassane Ouattara a demandé aux dirigeants de partis politiques d’arrêter de manipuler les jeunes.

"Je demandes d’arrêter d’utiliser les jeunes, de ne pas orchestrer la violence et la manipulation, de faire en sorte que la Côte d’Ivoire demeure en paix", a dit Alassane Ouattara ajoutant, " si le pays est en paix, les jeunes auront du travail".

S’agissant des élections présidentielles, l’actuel chef de l’Etat a fait savoir qu'un homme politique est régi par deux choses, à savoir le destin et le peuple souverain. Il a demandé à ses adversaires politiques de laisser le peuple faire le choix de son futur président.

Pour lui, les élections ne doivent pas être une occasion de bataille rangée. "Elles doivent être une occasion d’expliquer ce que l’on peut faire, ce qu’on a déjà fait et ce qu’on va faire pour nos concitoyens", a-t-il ajoutant que "c’est de cela qu’il s’agit".

"Les élections auront lieu le 31 octobre comme prévues par la constitution et je peux vous assurer qu’elles seront tranquilles, transparentes, apaisées, parce que nous voulons un pays en paix", a-t-il rassuré.

Alassane Ouattara a expliqué aux Chefs traditionnels, Guides religieux, Elus et aux Cadres, les circonstances qui l’on contraint à revenir sur sa décision de ne pas se présenter à l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Selon lui, il est revenu sur sa décision à la suite de décès de son successeur, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et ce après les sollicitations de ses concitoyens. "Si j’ai pris cette décision, c’est pour notre pays", a-t-il conclu.

Le porte-parole des élus et cadres, Konin Aka a exprimé sa gratitude au Président de la République pour avoir "changé le visage" du Moronou.

"Le Moronou vous soutient toujours, le Moronou se tient à vos côtés et vous faiy confiance", a affirmé Konin Aka.

Dans la matinée, Alassane Ouattara a animé son premier meeting à Arrah. Vendredi, il sera à M’Batto avant de terminer par un grand meeting, samedi, à Bongouanou.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Eléphants de Côte d'Ivoire: le bel hommage de la Fif à Sérey Dié

Presse: Se sentant floués par Edipresse, les éditeurs menacent