Fonds d’appui aux femmes : Dominique Ouattara octroie 500 millions FCFA à "ses sœurs" du Moronou





FAFCI,Dominique Ouattara,Femmes du Moronou


En marge de la visite du président de la République Alassane Ouattara dans le Moronou, la présidente du Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) Dominique Ouattara encore fait parler son cœur en octroyant à « ses sœurs » du Moronou, un montant supplémentaire de 500 millions FCFA.

 

Monsieur le Président de la République,

Distinguées personnalités,

Mesdames et messieurs,

Chères sœurs.

Je suis très heureuse d’être avec vous cet après-midi, pour la remise des dons et des chèques FAFCI à nos sœurs de la région du Moronou.

Je constate, avec plaisir qu’elles sont venues nombreuses nous réserver un accueil chaleureux et je dois dire que cela me va droit au cœur.

Merci à vous toutes pour cette belle marque d’affection.

Mesdames et Messieurs,

Avant tout propos, je voudrais, remercier particulièrement mon Cher époux, mon Chéri le Président Alassane OUATTARA, qui a aménagé son programme pour être à nos côtés, accompagné de Monsieur le Premier Ministre, Hamed BAKAYOKO, et sa charmante épouse Yolande.

« Monsieur le Président,

Votre présence témoigne de l’intérêt que vous accordez à la cause des femmes de Côte d’Ivoire, dont vous êtes le premier avocat et je vous en remercie. »

Chères sœurs, je vous demande de l’applaudir bien fort.

Je remercie également les membres du Gouvernement ici présents, qui nous ont toujours apporté leur soutien et leurs encouragements. Merci beaucoup de votre affection.

Je salue à présent notre sœur, Madame Ramata Ly BAKAYOKO, Ministre de la femme, de la famille, et de l’enfant, qui est pleinement engagée dans sa mission d’améliorer la situation de nos sœurs et de nos enfants.

Je voudrais l’en féliciter et la remercier pour tous les mots chaleureux à mon endroit.

J’adresse à présent mes salutations et mes remerciements à Monsieur l’inspecteur Général d’Etat, Ahoua N’doli Théophileet à sa charmante épouse Anne Marie, que je remercie pour leur accueil et leur chaleureuse hospitalité.

Mes remerciements vont à l’endroit des membres du Corps Préfectoral, avec à leur tête madame le Préfet de la région du Moronou, Madame OKOMA Adjo Jeannette, et Monsieur le Maire de la Commune de Bongouanou, le Colonel Gilbert Kouamé Amalaman, pour son chaleureux mot de bienvenue.

A ces salutations j’associe l’ensemble des élus et cadres de la région, qui nous font l’amitié d’assister à cette cérémonie en hommage aux femmes. Merci de votre distinguée présence.

A présent je voudrais remercier la porte-parole des femmes du Moronou, Madame N’Guessan BADOU Harlette, Maire de la commune de Arrah, qui m’a exprimé l’affection de mes sœurs du Morounou et j’en suis très touchée.

Chères sœurs de Bongouanou, de M’Batto et Arrah, je voudrais vous dire que je me sens ici chez moi.

Enfin, j’adresse mes salutations à nos Chefs traditionnels et religieux qui nous entourent de leurs bénédictions et je les remercie de leur présence.

Mesdames et messieurs

C’est avec un réel plaisir que je suis aujourd’hui dans le Moronou, aux côtés de mon époux, le Président Alassane OUATTARA, à l’occasion de cette visite d’Etat.

Merci à toutes pour votre accueil ainsi que pour vos magnifiques présents. Félicitations aussi pour votre beau défilé qui traduit bien la richesse de la diversité de votre belle région.

C’est le lieu d’encourager nos sœurs de la région car, il est de notoriété que les femmes du Moronou font preuve d’un dynamisme exceptionnel dans le secteur de l’agriculture en général, et du vivrier en particulier.

C’est pourquoi, en 2015, en guise d’appui aux initiatives de développement de mes sœurs de la région, je leur ai fait de nombreux dons d’une valeur de 360 millions de FCFA dans divers domaines.

En plus de ces dons en nature, la région du Moronou a régulièrement bénéficié du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI).

Le FAFCI du Moronou est doté à ce jour, de 800 millions de F CFA pour nos sœurs.

Grâce à ce fonds, nos femmes sont parvenues à mener avec succès des activités génératrices de revenus, qui ont considérablement amélioré leurs conditions de vie.

Les témoignages de nos sœurs sont édifiants et nous galvanisent à nous investir davantage en leur faveur.

Par ailleurs, nos sœurs du Moronou ont réalisé l’excellent taux de remboursement de 98% et je vous demande de les applaudir bien fort.

Je suis très heureuse de ces bons résultats du FAFCI pour la région. C’est pourquoi, j’ai le plaisir d’octroyer aujourd’hui à mes sœurs du Moronou, une dotation supplémentaire de 500 millions de FCFA.

Aujourd’hui, le montant total du FAFCI dans le Moronou s’élève donc à 1 milliard 300 millions de F CFA.

Mesdames et messieurs,

Comme vous le savez, le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire a été encouragé par Mon cher époux le Président Alassane OUATTARA, afin de stimuler l’entreprenariat des femmes et favoriser leur autonomisation.

Ainsi, le FAFCI est accessible aux femmes qui ne peuvent pas bénéficier de financement bancaire classique :

ni caution financière, ni aval ou garantie n’est exigé.

Toutes les femmes de Côte d’Ivoire peuvent adhérer au FAFCI, à travers toutes les régions du pays, sans distinction d’ethnie, d’appartenance politique ou religieuse.

Il leur suffit d’avoir un projet et de suivre une formation gratuite, dispensée par nos microfinances partenaires.

De plus, le taux d’intérêt a été revu à la baisse. Il est passé de 12 %, à 10,5% l’année, et c’est l’un des taux les plus bas de la microfinance.

Mesdames et messieurs,

Je suis très heureuse de vous annoncer que, comme promis, le Président de la république a augmenté le capital du FAFCI.

En effet, en 2012 le capital du FAFCI était de 1 milliard de F CFA, et nous sommes aujourd’hui à 20 milliards de F CFA, grâce à la bienveillance et à la sollicitude du Président de la République à l’égard des femmes.

Cela veut dire mes chères sœurs, qu’il vous fait confiance. Merci Monsieur le Président. Je vous demande de l’applaudir bien fort.

Aujourd’hui, 8 années après sa création, le FAFCI garde toujours sa popularité et son rayonnement auprès de nos sœurs.

Il a permis l’autonomisation de plus de 220 000 femmes et de leurs familles, avec un taux de remboursement national de 97%.

Mes chères sœurs,

En plus du FAFCI, je vous ai apporté des dons supplémentaires en nature d’une valeur de 500 millions de F CFA qui viennent d’être énumérés, afin de vous aider à mener à bien vos activités de développement communautaires pour le rayonnement de la région.

Je sais que vous en ferez bon usage.

Mes chères sœurs,

Je ne saurais clore mon propos sans vous inviter à encourager la paix et la tolérance autour de vous et à maintenir la cohésion sociale dans vos familles et dans vos communautés.

Car, comme le dit l’adage, ce que femme veut, Dieu le veut.

Merci à toutes et à tous.

Bonne fin d’après-midi.

Je vous remercie.

En lecture en ce moment

Rencontre du chef de l'Etat avec les chefs Baoulé: les têtes couronnées répondent présents à l'appel

L’INHP en campagne d’éradication de la Dengue