Côte d'Ivoire/ Mandat de dépôt du député Alain Lobognon : le MVCI marque son indignation et s’interroge sur les réelles motivations de cette arrestation.





Lobognon,mandat de dépot,MVCI


Le Mouvement pour la Promotion de nouvelles Valeurs en Côte d’Ivoire (MVCI), mouvement proche du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro a marqué son indignation et s’est interrogé sur les réelles motivations de l’arrestation d’Alain Lobognon, vice-président et porte-parole dudit mouvement. 
Dans un communiqué signé par son porte-parole adjoint Siratigui Konaté, le MVCI qualifie cette arrestation de "violation flagrante de la liberté d’opinion" qui constitue un recul de la démocratie en Côte d’Ivoire. 

Ci-dessous l’intégralité du communiqué

COMMUNIQUE N° 062/GRC/JN-19 DU MVCI

Ce mardi 15 janvier 2019, sur instruction du procureur de la République, la brigade de recherche de la gendarmerie a convoqué et auditionné l’Honorable Député, Vice-Président et Porte-parole du Mouvement pour la Promotion de nouvelles Valeurs en Côte d’Ivoire (MVCI), le camarade Alain Lobognon.

Suite à cette audition, déféré au parquet à la grande surprise de tous, le camarade Alain Lobognona été mis en examen et placé sous mandat de dépôt.

Le MVCI marque son indignation face à cet état de fait et s’interroge sur les réelles motivations de cette arrestation.

Le MVCI note que cet acte est une violation flagrante de la liberté d’opinion et constitue un recul de la démocratie en Côte d’Ivoire.

Le MVCI prend à témoin les chancelleries, les grands pays de démocratie, pour aider la Côte d’Ivoire à se sortir de cette impasse qui chaque jour s’aggrave de plus en plus. C’est le lieu pour le MVCI d’inviter tous les démocrates sans exclusive, les partis politiques et organisations épris de paix, à s’unir pour faire barrage au recul démocratique.

Toute indolence s’apparenterait à une complicité avec ceux qui ambitionnent de voir notre pays sombrer.

Le MVCI appelle en définitive les organisations des droits de l’homme à se saisir de ce cas et à se battre pour que les droits des citoyens Ivoiriens soient respectés.

AGIR POUR LE PEUPLE, NOTRE DEVOIR !

Abidjan, le 15 Janvier2019

Pour le MVCI

Le Porte-parole Adjoint

Siratigui KONATE

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Climat de fin de règne

Affoussiata Bamba-Lamine regrette d'avoir soutenu le pouvoir en place