Festival international parole de conteurs 2020 : L’appel de la comédienne Amoin aux ivoiriens





Festival international parole de conteur 2020,Journée internationale de la Paix,Amoin,Comédienne


Traditionnellement prévu pour se tenir à la journée nationale de la paix en Côte d’Ivoire le 15 novembre de chaque année, la 6e édition du Festival international parole de conteurs s’est déroulé avec deux mois d’avance, le samedi 12 septembre 2020 dernier sur le terrain Alléchikoi  d’Abobo-Avocatier, en raison de l’élection présidentielle du 31 octobre prochain.

"Ce festival a été conçu par rapport à la journée nationale de paix en Côte d’Ivoire, célébrée le 15  novembre de chaque année. Au commencement était la parole. Et la parole est la vie et qui dit vie, a besoin de paix. Nous voulons parler aux Ivoiriens. C’est pourquoi ce festival a lieu maintenant. Tous les artistes sont là pour dire oui à la paix. Non à la violence et non à la guerre. Les Ivoiriens sont comme deux cuisses d’un même coq. Nous avons la même valeur. Pourquoi nous entretuer ? Nous sommes obligés de vivre ensemble. Nous sommes là pour prôner la paix", a expliqué la comédienne Amoin, initiatrice et promotrice de ce festival.

Dosso Tiékoumba ou Vieux Dosso, parrain artistique de cette 6è édition, a profité de l’occasion pour lancer un appel aux autorités afin d’apporter leur soutien à sa collègue Amoin qui organise cet événement international depuis plusieurs années sous fonds propres.  "Il faut donc saluer son courage pour l’organisation de ce festival cette année car elle n’a pas de moyen. J’étais sur plusieurs festivals à l’étranger mais tout a avorté pour raison de crise sanitaire. Amoin, malgré le manque de soutien et la maladie qui l’a rendue presqu’aveugle,  tient aussi à l’union, à la fraternité des enfants de ce pays. Elle accorde une importance particulière à la paix. Le travail artistique que nous faisons dépend de l’humeur de la nation, de l’humeur des filles et des fils de la nation. Tant qu’il n’y a pas de paix, il n’y a pas d’activité culturelle. Alors, je soutiens Amoin par rapport à sa prise de conscience", a t-il déclaré.

Pour le festival à proprement parlé, il s’est déroulé dans une sorte de contes au clair de lune à l’ancienne. Amoin, Etienne Kouamé, Constant Wayou, Thérèse Yao, Koko et bien d’autres ont fait tordre de rire les nombreux spectateurs qui sont venus vivre ou revivre les intéressantes parties de contes.

Autour du thème central : ‘’le renforcement de cohésion et de la paix’’, les conteurs ont raconté des histoires qui rappelaient la nécessité de paix et d’entente entre les populations. L’édition 2020 a enregistré la présence des têtes connues comme Teisson, Mory Major Bamba, Hortense de Meaka  Cette année , l’événement a fait aussi une ouverture sur la musique avec la prestation de l’invité d’honneur, le chanteur Poséidon IBS qui a électrisé la foule avec ses titres populaires. Et comme lui, Noureddine, Black King, Samslé, Les Merveilles ou Beross ont donné des couleurs à la fête avec leurs belles prestations.

Mme Fatim Bamba, marraine du festival international parole de conteurs 2020 a apporté un peu de baume au cœur d’Amoin. Empêchée pour raison de deuil, elle s’est fait représenter par une forte délégation qui a dit tout le bien fondé du Festival international Parole de conteurs.

 "Le conte est la particularité de l’Afrique et a marqué notre enfance. Il nous a cultivé et nous a permis de rester coller à notre culture. A la fin de chaque conte, il y a toujours une moralité. Ce qui nous a permis d’avoir une bonne conduite dans la vie. Cette année, ce festival est placé sous le signe de la paix. L’élection présidentielle approche et les bruits que nous entendons, nous inquiètent. Si des artistes prennent les devants pour attirer l’attention des populations par rapport à la paix, à une élection apaisée, la marraine ne pouvait qu’apporter son soutien à un tel évènement qui fait la promotion de la paix" a conclu M. Lassina Karamoko, représentant la marraine Fatim Bamba.

Solange ARALAMON    

En lecture en ce moment

Paternité de la page Facebook "First Magazine": Les deux associés se battent pour l'administration

Protestation contre la candidature de Ouattara : Une marche de protestation dispersée à Ferké