Presse : Pourquoi l’ANP donne l’impression de sanctionner les journaux proches de l’opposition





Presse,ANP,Tribune de l'AIP


Le président de l’Autorité nationale de la presse (ANP), Samba Koné, a expliqué le jeudi 17 septembre 2020, à la 16e tribune de l’Agence ivoirienne de presse (AIP) dont il est l’invité, pourquoi sa structure donne l’impression de ne sanctionner que les journaux de l’opposition.

"Effectivement, quand on prend les statistiques, (cela donne l’impression que l’ANP ne sanctionne que les journaux de l’opposition, mais quand on interroge l’histoire, tous les journaux ont déjà fait ces 360°", a rappelé Samba Koné.

Mais avant, il a interrogé sur l’attitude et la pratique professionnelle des journaux en fonction de leur positionnement sur l’échiquier politique étant entendu que chaque journal est plus ou moins proche d’une tendance.

En fonction de la position, a-t-il poursuivi, on se retrouve soit dans une position de combat, soit dans une position d’accompagnement, de communication.

Quand on accompagne, on n’a pas les mêmes armes que quand on combat.

Ces journaux (opposition) utilisent un style rédactionnel qui parfois se met en déphasage avec le code de déontologie. Les journaux proches du pouvoir accompagnent et quand on accompagne, on fait la communication.

"Donc voilà ce qui explique d’une manière assez originale pourquoi l’Anp donne l’impression de sanctionner les journaux proches de l’opposition", a justifié M. Koné.

Sur les sanctions, Samba Koné s’est voulu ferme. Pour lui, on ne peut pas vouloir exercer le métier de journaliste et impacter négativement l’éthique sociale, emmener les gens à s’entredéchirer en incitant les populations à la violence, à la révolte et à la xénophobie.

" Les entreprises de presse qui vont se mettre aux travers de la loi seront sanctionnées parce que la loi nous impose une certaine règle", a-t-il martelé, ajoutant que les règles en journalisme ne changent pas qu’on soit en période électorale ou pas.

"Nous ne souhaitons pas que la presse soit le levier qui va attiser les tensions. Mais qu’elle reste dans son cadre d’information", a terminé.

La tribune de l’AIP est un forum d’échanges et d’informations sur l’actualité nationale et internationale, note-t-on.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Election à la FIF: Confiant pour sa victoire, Sory Diabaté tend la main à ses adversaires

Côte d’Ivoire/ Plaidoyer pour l’entretien de la pelouse du stade de Tengrela