Affaire "Mabri Toikeusse mis aux arrêts" : un proche du président de l'UDPCI apporte des précisions





affaire-quotmabri-toikeusse-mis-aux-arretsquot-un-proche-du-president-de-ludpci-apporte-des-precisions


Une rumeur faisant état de ce que Mabri Toikeusse, président de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), circule depuis hier. Jetant un froid dans le camp des militants du parti créé par le général Robert Guéi. Joint au téléphone, un proche du président de cette formation politique a démenti l'information.
"Il n'en est rien", soutient-il. Ajoutant : "Mabri Toikeusse n'est pas n'importe qui dans le pays. S'il avait été arrêté, ce serait su de tout le monde et la direction du parti aurait fait un communiqué. Donc, il n'en est rien".
Candidat à la présidentielle d'octobre 2020 pour le compte de l'UDPCI, Mabri Toikeusse a vu son dossier rejeté par le Conseil constitutionnel. 
"Alassane Ouattara et des institutions qui viennent de briser définitivement le petit lien de confiance avec les Ivoiriens, ont choisi les adversaires susceptibles, selon eux, de favoriser l'avènement du 3e mandat. La Côte d'Ivoire continue de plonger dans la crise. Nous devons poursuivre notre combat pour la démocratie, pour les libertés, pour la justice, pour la paix. La lutte continue pour sauver la Côte d'Ivoire, notre seul pays", avait-il déclaré après le rejet de sa candidature.


Modeste KONÉ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

FPI : Après sa démission du camp Affi, Agnès Monnet reçue par Laurent Gbagbo

Des blessés dans une bagarre entre des orpailleurs et des jeunes à Niakara