Report de la présidentielle, appel à la désobéissance civile : voici la position du gouvernement





Report de la présidentielle,appel à la désobéissance civile,gouvernement,Sidi Tiémoko Touré,Bouaflé,Marahoué,Conseil des ministres


Report des élections, appel à la désobéissance civile : voici la position du gouvernement

On en sait un peu plus sur la position du gouvernement quant au souhait de certains opposants de voir l'élection présidentielle reportée et à l'appel du président du PDCI-RDA, à la désobéissance civile. Son porte-parole, Sidi Tiémoko Touré, ministre de la Communication et des Médias, a fait savoir, au terme d'un Conseil des ministres qui s'est tenu à Bouaflé, dans le cadre de la visite du chef de l'État, Alassane Ouattara, dans la Marahoué, qu'"il n'y a pas d'autre alternative que la date du 31 octobre 2020 pour l'élection présidentielle". En d'autres termes, cette joute électorale aura lieu le 31 octobre 2020, pas question d'un éventuel report. 
Selon lui, l'exercice de la démocratie ne peut pas faire l'économie du respect des textes. Pour lui, le délai constitutionnel pour l'organisation de l'élection présidentielle est le dernier week-end du mois d'octobre comme le stipule la Constitution dont la Côte d’Ivoire s'est dotée "volontairement et librement".
"Si nous voulons aller d’exception en exception, jamais nous ne pourrons faire l’expérience de la démocratie", pense-t-il. Appelant "tous ceux qui crient corps et âme à la régularité des choses à être de vrais démocrates et aller aux élections, faire valoir leur point de vue pour que les populations les suivent ou pas. 
"Finalement, il faut qu'on donne la possibilité au peuple souverain de faire son choix", conclu-t-il.
Concernant la désobéissance civile, le ministre a ironisé : … Chacun vaque à ses occupations. Ce n'est pas de la désobéissance civile, mais plutôt de l'obéissance civile". Il a ajouté que "les Ivoiriens aspirent à la stabilité, la paix. Pour ce qui concerne le gouvernement, nous ne ménagerons aucun effort supplémentaire pour garantir cette paix, cette stabilité et le vécu quotidien des Ivoiriens. Donc le peuple peut vaquer tranquillement à ses occupations, rien ne viendra entraver leur quotidien". 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Cette guerre n'aura pas lieu

USA : Donald Trump veut reporter les élections présidentielles