Messe solennelle de rentrée 2020-2021: l’éducation catholique veut battre ses propres records





Education catholique,Messe de rentrée,rentrée scolaire 2020-2021


L’année scolaire 2020-2021 de l’Education Catholique de Côte d’Ivoire s’est ouverte autour du thème « Tous engagés pour une Ecole d’excellence et autonome dans la communion »

Ce thème choisi en lien avec celui de la tutelle a été dévoilé jeudi 24 septembre 2020 au cours de la messe solennelle de Rentrée Scolaire de cette institution en la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro. Une messe au terme des travaux de la Grande Réunion de Rentrée Scolaire tenue du 23 au 24 septembre 2020 au Centre Sainte Famille de Nazareth de Yamoussoukro en présence de toutes ses composantes.

Transmission des valeurs humaines, sociales et spirituelles

L’objectif de cette rencontre était non seulement de présenter le bilan de leurs activités administrative, scolaire et pastorale au titre de l’année écoulée, prendre les directives et orientales pastorales des évêques pour cette nouvelle année mais aussi de définir ensemble des perspectives nouvelles pour une école catholique plus « résiliente et compétitive » mais également soucieuse « d’inculquer aux apprenants les valeurs humaines, sociales et spirituelles indispensables pour bâtir la Côte d’Ivoire nouvelle » tel qu’exprimé par l’épiscopat ivoirien au terme de leur 116ème assemblée plénière dans le diocèse de Yamoussoukro.

Le père Félicien GUESSE, prononçant l’homélie de cette messe de Rentrée de l’Education Catholique de Côte d’Ivoire, est d’ailleurs revenu sur cette préoccupation des  évêques ivoiriens, ce  retour aux sources de l’identité catholique qui demeure pour lui primordial pour l’institution au regard des défis de l’éducation dans le pays  « au début d’une année scolaire orientée à manifester une école résiliente et compétitive selon le vœu des autorités compétentes de notre pays… la résonnance du thème est si connotée pour notre ordre d’enseignement qu’il me suggère d’appeler mes frères et mes sœurs de l’Education Catholique à redécouvrir le sens de notre mission par l’ancrage de notre identité catholique, un prisme très transformant, un prisme transversal de valeurs naturelles, c’est déterminant  » a-t-il déclaré.

Le père Secrétaire Exécutif de l’Education Catholique de l’archidiocèse de Gagnoa n’a pas manqué dans la suite de son exhortation de leur faire savoir son amertume de voir « …Des figures de roi dans l’éducation catholique regrettant parfois le retour d’une certaine stabilité voire la crainte d’une meilleure organisation en notre sein …sinon comment comprendre ce pessimisme doublé de peur qui tétanise des enfants de Dieu au service de leur église dont la mission repose sur le Christ lui-même, c’est ici qu’il me parait important de prendre toute la mesure de la résilience… » a insisté le père GUESSE.

Battre ses propres records

Marquée par la lecture d’un communiqué final, cette messe de rentrée solennelle de l’Education Catholique de Côte d’Ivoire a été l’occasion pour le père Emile KELIGNON, Secrétaire Général Adjoint de la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire qui la présidait d’envoyer au nom de Mgr Gaspard BEBY GNEBA, Président de la Commission Episcopale pour l’Education Catholique, tous les acteurs de cette grande famille en mission. Il les a surtout encouragés en cette année scolaire 2020-2021 à « battre leurs propres records » mais également à s’approprier le thème national « Ensemble pour une école résiliente et compétitive »

Reforme en marche, bilan jugé globalement satisfaisant

S’adressant aux acteurs du système éducatif catholique, dans son discours, lors des travaux de cette Réunion de Rentrée Scolaire, le père Jean-Luc N’DREMAN, premier responsable du système éducatif catholique ivoirien, s’est félicité de la bonne marche de la Reforme lancée par les évêques depuis novembre 2017 : « quatorze (14) diocèses sur quinze (15) ont créé leurs associations de l’école catholique qui confère à celle-ci la personnalité juridique ». Un bilan qu’il a jugé globalement satisfaisant. Il en a également profité de l’occasion pour les inviter au « respect de la convention entre l’Etat et l’Eglise catholique »

Convention Etat -Eglise Catholique, ne rusons pas avec l’Etat

Le père N’DREMAN a tenu à attirer leur attention des acteurs du système éducatif catholique « sur toutes pratiques pouvant mettre en cause les clauses de la convention avec l’Etat ». « Ne rusons pas avec l’Etat » les a-t-il avertis car selon lui « cela peut créer une grave crise entre l’Etat et l’Eglise. L’Etat est un partenaire incontournable. Nous devons le reconnaitre et travailler à renforcer nos liens avec lui » leur a-t-il fait comprendre.

La reconnaissance, un acte de gratitude

Notons enfin qu’à l’issu de la première journée de travail, mardi 23 septembre 2020, une cérémonie de célébration en l’honneur des trois (3) ex-collaborateurs du Secrétaire Exécutif National de l’Education Catholique de Côte d’Ivoire, le père Jean-Luc N’Dreman admis à faire valoir leurs droits à la retraite a été organisée dans la soirée à la salle papale de la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro afin de leur témoigner toute la reconnaissance de l’institution pour les fidèles et loyaux services rendus à l’éducation catholique pendant plus de 35ans. Un diplôme d’honneur et de mérite leur a été décerné ainsi que de nombreux présents offerts dans la plus grande joie des récipiendaires.

Source : Cellule de Communication et de Médias de l’Education Catholique de Côte d’Ivoire.

En lecture en ce moment

Situation sociopolitique: la convention de la societe civile se prononce

Yagba Dogbo (conseiller spécial d'Antoine Bahi) : ‘’Alexis Vagba ne dirigera personne à Africa Sports’’