Projet KRISPI : 3 000 paysans ont vu leur production de riz augmenter de 70 % en 3 ans





KRISPI,ministre de la Promotion de la riziculture,Gaoussou Touré,Brassivoire,riz


Le projet KRISPI, mis en œuvre conjointement par Brassivoire et la coopération allemande en Côte d’Ivoire à travers son agence GIZ, a été présenté au ministre de la Promotion de la riziculture, Gaoussou Touré. Ce dernier a également pu s'enquérir des résultats de la phase pilote à Korhogo (2017-2020). 
Laurent Théodore, directeur général de Brassivoire, accompagné de plusieurs partenaires techniques impliqués dans la mise en œuvre du projet, a fait savoir que 3 000 paysans ont vu leur production augmentée de 70 %, grâce aux pratiques agricoles, respectueuses de l'environnement.
KRISPI est un projet de développement qui vise à améliorer la performance de la filière riz et à renforcer durablement la chaine de valeur avec pour objectifs, l’amélioration des moyens de subsistance des agriculteurs.
Cette performance a été possible grâce aux efforts conjoints du gouvernement à travers l’ADERIZ, du Fonds PPP pour les pays membres de l’Union du fleuve Mano de la GIZ, co-financier et partenaire d’exécution du projet, l’ONG Fairmatch Support qui a implémenté le projet sur le terrain et SOCOMCI, la société ivoirienne en charge de la gestion de l’usine de riz de Korhogo.
L'initiateur principal a expliqué que Brassivoire continuera sur cette lancée pour le développement du riz en Côte d’Ivoire.
Le ministre Gaoussou Touré qui s'est réjoui de cette initiative, a conclu qu'elle s’inscrit parfaitement dans la vision du gouvernement dont l‘ambition est d’atteindre l’autosuffisance avant 2025 et de faire de la Côte d’Ivoire, un des plus gros exportateurs africains de riz à l’horizon 2030.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Inspection et contrôle des établissements de tourisme : Après le 30 septembre, des hôtels, maquis, bars et agences fermés

Présidence du Sénat : Pourquoi Ahoussou Jeannot est sur des braises après les ‘’attaques’’ de Bictogo