Adjoumani met Amon Tanoh en garde : "qu’il parle …, nous l’attendons au tournant"





Macel Amon Tanoh,Kobenan Kouassi Adjoumani,RHDP,meeting de l'opposition


Le porte-parole principal du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), Kobenan Kouassi Adjoumani, se disant désagréablement surpris d’entendre l’ancien ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh dire qu’il détient des secrets d’Etat l’a invité à faire ses révélations.

Lors du meeting du front uni de l’opposition, tenu samedi au stade Félix Houphouët-Boigny, Marcel Amon Tanoh revenant sur le divorce entre Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara a fait savoir qu’ayant servi de courroie de transmission entre les deux hommes, il connait celui qui n’a pas tenu ses promesses et que le moment venu, il parlera, rappelle-t-on.

Dans une vidéo postée sur sa page facebook, le porte-parole du RHDP a à mots voilés mis en garde Amon Tanoh sur le revers de la médaille.  

" Nous sommes désagréablement surpris qu’il vienne à la place publique dire qu’il détient des secrets d’Etat et qu’à un moment donné, il va parler. Mais qu’il parle. Parce que quand vous allez pour dénoncer, il faut vous attendre aussi à être dénoncé. Nous l’attendons au tournant. Qu’il fasse ses révélations mais il saura aussi qu’il y a des détenteurs des informations sur son compte", a averti Kobenan Kouassi Adjoumani.

Avec des mots souvent très durs, Adjoumani a exprimé sa surprise de voir « un Amon Tanoh déchainé en train de s’acharné inutilement sur le président Alassane Ouattara dont il était le plus proche collaborateur".

Pour lui, Amon Tanoh qui, hier a combattu l’Ivoirité, ne pouvait pas se permettre d’aller à la place publique et faire la promotion de ce qu’il a combattu tout le temps.

M. Adjoumani reproche à Amon Tanoh d’avoir dit " dites-lui (Alassane Ouattara) de libérer notre pays et de nous le rendre". Pour lui, ce sont des propos font la promotion de l’ivoirité.  

"Il est plus ivoiritaire que ceux même qui ont conçu la notion d’ivoirité et nous n’allons pas accepter cela", a-t-il prévenu avant de conclure "trop c’est trop".

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Reprise des régionales dans le Lôh-Djiboua: Le président de la jeunesse du PDCI rurale victime d'agression à Divo

Coronavirus : le port du masque désormais obligatoire (CNS)