"Incendier ma résidence ne m'empêchera pas de continuer à dire, NON ! à la forfaiture et au 3ème mandat illégal de Ouattara" (Affi)





Affi N'Guessan,incendie de la résidence Affi n'guessan,Bongouanou,FPI


La résidence du président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan a été incendiée samedi par des individus non identifiés.

Porte-parole de la plateforme de l’opposition, Affi N’Guessan a appelé au boycott actif de l’élection présidentielle. L’application de ce boycott a dégénéré en conflit intercommunautaire entre autochtones et allogènes allant jusqu’à l’incendie de la résidence du président du Conseil régional de Bongouanou, Pascal Affi N’Guessan.

Cette situation ne semble cependant pas entamer la détermination d’affi N’guessan à poursuivre son combat pour dire "non" à ce qu’il qualifie de "forfaiture" et au "3e mandat illégal" du président de la République.  

“Incendier ma résidence ne m'empêchera pas de continuer à dire, NON ! à la forfaiture et au 3ème mandat illégal de Ouattara", a réagi Affi N’Guessan sur sa page facebook.

Affi N’Guessan (FPI) et Henri Konan Bédié (PDCI) ont été retenu par le Conseil constitutionnel pour l’élection présidentiel. Mais les deux ont décidé de ne pas participer à cette élection, estimant que les conditions ne sont pas réunies pour un scrutin transparent et crédible.

Pendant ce temps, le président de la République sortant, Alassane Ouattara et son challenger Kouadio Konan Bertin (KKB) continuent de battre campagne pour cette élection.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

CPI : La Cour rejette la requête du procureur et confirme l’acquittement et la mise en liberté de Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Haine de l’Ivoirien pour l'Ivoirien