Obsèques du ministre Sidiki Diakité : la Nation rend hommage à un « artisan de paix » et un « travailleur infatigable »





Obsèques Sidiki Diakité,Hommage de la Nation


La Nation a rendu hommage le 26 octobre 2020, au défunt ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, « un artisan de paix, un travailleur infatigable et un serviteur loyal de la Nation », au cours d’une cérémonie en présence du Président de la République, Alassane Ouattara, des plus hautes autorités de l’Etat, du corps diplomatique et de la famille éplorée.

Dans son témoignage au nom du corps préfectoral, auquel appartenait feu Sidiki Diakité, le préfet de la région du Poro, André Assoumou Ekponon a salué la mémoire d’un homme de devoir qui avait l’amour du travail bien fait. Il a loué son sens de la fraternité, de l’amitié, de l’efficacité, de la loyauté et de la discrétion.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Vagondo Diomandé a rappelé dans son éloge funèbre les qualités morales et intellectuelles de l’illustre disparu. Pour le ministre, Sidiki Diakité était « un serviteur loyal de la Nation », « un artisan de paix humble et discret » ayant un sens élevé de l’Etat et une grande capacité d’écoute.

« Le ministre Diakité est un soldat mort au front pour sa patrie. L’organisation des élections et le dialogue politique l’ont mobilisé jusqu’à son dernier souffle. Le mercredi 21 octobre, soit 48 heures avant son brusque départ, il était encore aux manettes du dialogue politique. Comme pendant exactement 32 ans, neuf mois et 21 jours, durant lesquels il a été au service de la Côte d’Ivoire », a déclaré le Général Diomandé.

Le Général Diomandé a conclu que le défunt est un héros qui a donné sa vie au dialogue politique, à l’organisation d’élections transparentes et à la Côte d’Ivoire.

L’hommage de la Nation a été marqué aussi par une décoration à titre posthume au grade de Commandeur dans l’Ordre national, la sonnerie aux morts et un défilé des troupes.

Sidiki Diakité est entré au gouvernement en juillet 2017, en qualité de ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. Et depuis septembre 2019, il était ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation. A ces différentes fonctions ministérielles, il a été le maître d’œuvre d’importantes réformes sur la sécurité, l’administration préfectorale et l’identification des populations. En août 2017, il a reçu le Prix d’excellence de la meilleure autorité préfectorale. Membre de l’administration préfectorale, il avait gravi tous les échelons : sous-préfet, secrétaire général de préfecture et préfet hors grade.

Décédé le 23 octobre dernier, Sidiki Diakité a été inhumé au cimetière de Grand-Bassam, conformément aux rites funéraires musulmans.

Source : Primature

En lecture en ce moment

Nuit des Ebony: La 21e édition reportée

Présidentielle 2020 : Après le rejet de sa candidature, Alikari Meïté interpelle le président Alassane Ouattara