Situation socio-politique en Côte d’Ivoire : Une organisation sous-régionale préoccupée prend position





situation-socio-politique-en-cote-divoire-une-organisation-sous-regionale-preoccupee-prend-position


 Le Forum de la société civile de l’Afrique de l'Ouest, section Côte d’Ivoire  (FOSCAO Côte d’Ivoire), préoccupé par la situation sociopolitique  en Côte d’Ivoire a produit une déclaration dont pressecotedivoire a reçu copie ce mardi 10 novembre.

 

Lire ci-dessous l’intégralité du communiqué                         

DECLARATION  

FOSCAO-Côte d’Ivoire préoccupé par la situation sociopolitique en  EN Côte D’IVOIRE

ETATS DES LIEUX

Notre pays, la Côte d’Ivoire, maillon essentiel du développement économique et de la stabilité de la région Ouest africaine, vit une crise post-électorale, au terme d’une élection controversée qualifiée par certains observateurs comme le Centre Carter et l’Institut pour des élections durables en Afrique comme non inclusive et pas crédible.

Cette situation contribue malheureusement à la radicalisation des positions politiques, à l’exacerbation de la violence et  des rumeurs  et à l’arrestation de nombreux leaders aussi bien de la société civile que des partis politiques.

Dans ces circonstances, le plus grand défi pour notre pays est de créer les conditions d’un apaisement général à travers la reprise urgente d’un dialogue politique inclusif et sincère en vue de mettre fin à la spirale de violence avec son corollaire de violations massive des droits de l’homme.

 

Notre position

Le déroulement de l’ensemble des processus électoraux, depuis 2010-2011, et en particulier celui de 2020, a :

  • mis à nu une appropriation insuffisante de la démocratie dans notre pays
  • mis en exergue la récurrence de la violence sur la scène politique ivoirienne,
  • mis en évidence la confiance limitée, voire insuffisante de la population dans la Commission électorale indépendante (CEI), accusée à tort ou à raison, de partialité dans l’organisation ou la proclamation des résultats.
  • Renforcer l’inquiétude des populations qui redoutent de nouvelles violences

 

Par ailleurs, notons que le protocole de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la démocratie et la bonne gouvernance, en son article 3, précise que les organes chargés des élections doivent être indépendants et/ou neutres et avoir la confiance des acteurs et protagonistes de la vie politique.

 

Aussi, la candidature controversée du président de la république, Alassane Ouattara à un troisième mandat  et  le mot d’ordre de désobéissance civile  lancé par l’opposition et  suivi dans certaines localités ont contribué à radicaliser les positions entre l’opposition et le parti au pouvoir.

 

Nos recommandations

Nous, Forum de la société civile de l’Afrique de l'Ouest, section Côte d’Ivoire  (FOSCAO Côte d’Ivoire), préoccupé par la situation sociopolitique :

 

  • Félicitons la communauté internationale pour son engagement  et son appel à la  reprise immédiate du dialogue politique pour une sortie heureuse de la crise électorale et politique
  • Demandons une reprise sans délai du dialogue politique en impliquant tous les acteurs politiques et la société civile pour un apaisement général et un compromis dynamique pour une paix durable.
  • Demande la libération des leaders d’opinion, de tous les prisonniers politiques qui sera  un geste d’apaisement qui consisterait à faire rentrer en Côte d’Ivoire tous les ivoiriens refugiés dans d’autres pays

Encourage les populations à s’engager à promouvoir la cohésion intercommunautaire et à la lutte contre les violences dans le milieu rural.

Fait à Abidjan, le 9 novembre 2020

Pour FOSCAO Côte d’Ivoire

Le Coordonnateur

Guillaume GBATO

En lecture en ce moment

Déclaration de Lider Diaspora suite à l'arrestation des artistes Yodé et Siro

Roch Kaboré, un Président proprement réélu