Eau-assainissement et Covid 19 : Plusieurs élus locaux africains se concertent





Eau et assainissment,Covid 19,Association africaine de l'eau


Dans le souci de partager les défis et solutions de résilience à la COVID 19 des collectivités locales africaines, l’Association africaine de l’Eau (AAE), à  travers son réseau de maires et gouvernants locaux, a organisé une rencontre par visioconférence ce jeudi 12 novembre, en vue de permettre aux leaders de développement local de veiller et de garantir l’intégrité dans le cycle de gestion des services d’eau potable et d’assainissement dans leurs états.

Placé sous le thème: "La gouvernance locale face aux défis des crises sanitaires et de l’intégrité pour l’eau et l’assainissement", ce webinaire a été l’occasion pour cinq panélistes dont  l’Honorable Tony Dubem Onyia, conseiller du gourverneur en ressource des eaux de l’Etat d’Enugu (Nigeria), Mme Juliana Gondwe, Maire de Lilongue (Malawi), Richard Nfeungwuang, Maire de Douala 5e (Cameroun), Nicolas Djibo, Maire de Bouaké (Côte d’Ivoire) et Mme Hon Olive Namazzi, ministre de la santé,  des sports, de l’éducation et de l’environnement (Ouganda), de partager leurs expériences en terme de gestion de l’eau et de l’assainissement pendant la pandémie de la Covid et des moyens à mettre en place pour anticiper d’éventuelles crises sanitaires.

Dans leur majorité, les intervenants ont expliqué avoir utilisé les mêmes  moyens de lutte que sont le lavage régulier des mains à l’eau et au savon, le port obligatoire du masque, la distanciation sociale, l’interdiction des rassemblements populaires, la désinfection des lieux et espaces publics tels que les hôpitaux, les marchés et les écoles

Ainsi, chacun à son tour a donné les stratégies mises en place et qui ont permis de freiner la propagation de ce virus dans leurs pays respectifs et ont fait des propositions pour l’avenir. Ils ont cité la nécessité de renforcer les structures locales de prise en charge, de mettre en place des comités de veilles, de continuer la sensibilisation sur les règles d’hygiène personnelle et collective pour le changement de comportement, d’organiser des campagnes d’assainissement et de former à la gestion des catastrophes et surtout de prioriser le système de santé."Nous souhaitons que les autorités dotent les municipalités de leurs propres matériels et infrastructures pour pallier aux urgences qui pourront se présenter à nous en matière d’eau et d’assainissement", a suggéré à cet effet le Maire de Douala 5e.

Pour contrer d’éventuelles malversations financières dans la gestion des programmes d’accès à l’eau et à l’assainissement dans leurs localités, les panelistes ont proposé des actions telles que la dénonciation des cas de corruption  à travers la mise en place de cellules intégrées qui bénéficient  de l’appui de la société civile, mais avant tout,  la mise en place d’une politique de changement des mentalités dès la base.

Pour finir, les maires des différentes localités présentes à ce webinaire ont souhaité participer prochain forum mondial de l’eau qui se déroulera en 2022 à Dakar. Pour ce faire, ils ont demandé à l’AAE de mobiliser les moyens, mais aussi d’organiser d’autres rencontres afin de préparer ce rendez-vous international.

Dr Siméon Kenfack, Directeur des programmes de l’AAE s’est dit heureux d’avoir pu organiser cette visioconférence car elle a permis de partager les expériences les uns les autres et a promis de tout mettre en œuvre pour faciliter la participation d’un plus grand nombre d’élus locaux aux prochaines rencontres.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Affrontements à Béoumi : Le FPI "dénonce le silence coupable" du gouvernement

Angleterre : Crystal Palace, voici le nouveau prix de Wilfried Zaha