Pêche illicite : La Côte d’Ivoire dispose d’un centre de surveillance radar et d’un système satellitaire





Côte d'Ivoire,pêche,adjoumani


Le ministre des Ressources animales et Halieutiques Kobenan Kouassi Adjoumani a exprimé, mercredi, la fierté de la Côte d’Ivoire de disposer de systèmes lui permettant de faire face à la pêche illicite, non déclaré et non réglementée. 
"Au plan de la pêche et de l’industrie de la pêche La Côte d’Ivoire peut être fière de disposer d’un centre de surveillance radar et d’un système d'identification automatique satellitaire fonctionnels pour la surveillance de la Zone Economique Exclusive", s’est réjoui, le ministre à la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux, tenue à Abidjan Plateau.
Faisant le bilan des actions menées pour lutter contre la pêche illicite, le ministre a indiqué que "cinq patrouilles organisées en 2018 ont permis d’arraisonner 23 embarcations de pêche artisanale et 9 navires chalutiers", ajoutant qu’au terme d’une opération militaro-américaine de 10 jours dans les eaux ivoiriennes, "64 bateaux ont été rencontrés, 45 ont été arraisonnés et 10 bateaux ont été déroutés pour motif de contrebande et de pillage des ressources halieutiques".
Pour le suivi des navires de pêche, le ministre a annoncé l’acquisition de 40 nouvelles balises, complétant ainsi, les 30 premières, fonctionnelles depuis 2017, et la construction du débarcadère de Sassandra en avril 2019 pour prendre fin en janvier 2020.
"Le secteur des ressources animales et halieutiques conserve son attractivité avec 10 dossiers d’agrément à l’investissement instruits en 2018 pour un montant total d’environ 22 milliards de F CFA", a-t-il conclu.
Il a félicité ses collaborateurs pour le travail accompli en 2018 et les a invités, à redoubler davantage d’effort pour "poursuivre la marche vers une production animale et halieutique performante, prospère et contribuant à la croissance économique, à la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté pour le bonheur des Ivoiriens".
Le directeur de ressources humaines dudit ministère, Yao Abissa, il, a assuré le ministre de la ferme détermination et de l’engagement de ses collègues et lui de tout mettre en œuvre pour accomplir leurs missions. Tout en saluant le ministre pour ses efforts en équipement et en véhicules, il a saisi l’occasion pour émettre quelques doléances. Notamment le règlement de la situation des agents techniques, la poursuite de la dotation de tous les directeurs régionaux en véhicules et la prise en charge des agents en cas d’accident de travail.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Pulchérie Gbalet, la présidente du Mouvement des "Gilets oranges" entendu ce jeudi par la police

Can 2021 : Le Cameroun toujours en retard, la Caf pense déjà à l'Algérie