Un fonds de 20 milliards pour le développement des PME ivoiriennes





un-fonds-de-20-milliards-pour-le-developpement-des-pme-ivoiriennes


Le ministre de la Promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Félix Anoblé et le directeur général du groupe Nsia Banque, Léonce Yacé ont procédé, mardi 1er  décembre 2020, à Abidjan, à la signature d’une convention de 20 milliards Fcfa dont sept milliards pour les femmes entreprenantes pour le secteur des PME en Côte d’Ivoire.

Les prêts sont à un taux de 7 à 7,5% pour une durée de remboursement de quatre ans.

M. Anoblé a qualifié cette offre d’exceptionnelle, invitant les acteurs des PME en particulier les femmes et les jeunes entrepreneurs à se saisir de cette opportunité.

«Je reste convaincu qu’avec nos efforts conjugués, nous réussirons notre pari d’inscrire notre pays dans la perspective d’une nouvelle période glorieuse par le développement harmonieux de nos entreprises », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Léonce Yacé à réitéré la disposition de la banque à accompagner le gouvernement ivoirien dans sa politique de faire des PME, le fer de lance du développement économique et accroître la création d’emplois jeunes.

Le porte-parole de la plateforme unique des PME, Dr Diomandé Elias Farakhan, a remercié le gouvernement pour ce partenariat avec la banque en vue de l’éclosion des PME, appelant l’ensemble des acteurs à saisir cette opportunité.

Ce partenariat s’adresse aux personnes ayant une entreprise ou souhaitant lancer une activité économique sous certaines conditions de rentabilité et de solvabilité de leur entreprise en Côte d’Ivoire.

La convention identifie les acteurs chargés de sa mise en œuvre et prévoit un mode opératoire qui sera élaboré par les deux parties.

Le gouvernement ivoirien a mis en place un programme de promotion et de développement des PME dénommé stratégie Phoenix’’. Cette politique repose sur la vision de disposer d’un tissu dense de PME compétitives et productrices de biens et de services de qualité.

Elle se traduit également par la ferme ambition pour l’Etat de positionner le développement des PME comme l’une des priorités nationales, conformément à l’engagement du gouvernement de faire du secteur privé le levier de la croissance économique du pays.

Nombreuses sont les entreprises qui n’ont pas accès au crédit, car confrontées à de nombreux obstacles, souvent difficiles à surmonter, elles doivent présenter des historiques de crédit ou une garantie sous une forme ou une autre dont elles ne disposent pas toujours.

En Côte d’Ivoire, le secteur des PME constitue 80% des entreprises avec 60.450 entreprises en activité représentant 200.000 emplois directs.

Les statistiques actuelles indiquent que les PME représentent plus de 98% du tissu des entreprises formellement constituées, mais contribuent à seulement 19 à 20% au produit intérieur brut (PIB) du pays.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

France : l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort des suites du covid

Primature : Hamed Bakayoko nommé Premier ministre en remplacement d’Amadou Gon Coulibaly